Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

La question sexo : "J'ai pas envie de suivre mon mec dans ses fantasmes"

Publié par
Caroline Michel
, le
La question sexo : "J'ai pas envie de suivre mon mec dans ses fantasmes"

Allô Trendy ? Chaque semaine, nous répondons à vos questions sur l’amour, le sexe, les relations… et tout le reste. Cette semaine, Caroline répond à Léa qui se trouve en décalage avec son partenaire au lit : d’une part, il a des fantasmes qu’elle n’approuve pas, d’autre part, elle aimerait plus de douceur lors des rapports.

La question de Léa

Bonjour,

J'ai 19 ans, cela fait sept mois que je suis avec mon copain. Depuis quelques temps il me demande si j'ai envie d'un plan à trois, ce qui ne me plaît pas vraiment. Ce n'est pas la première fois qu'il me propose des choses comme ça (qu'on se filme par exemple, mais j'ai dit qu'on verrait plus tard). En fait, je repousse toujours ma réponse parce que je ne sais pas comment lui dire non. À part ça, tout va bien entre nous. Je trouve quand même qu'il a de drôles de délires. À côté de ça, quand on fait l'amour, il est plus sauvage que dans la douceur. C'est lourd. Comment lui parler de tout ça ? Léa

La réponse de Caroline

Bonjour Léa,

Communiquer dans un couple est essentiel, et pourtant ce n'est pas toujours chose facile, surtout quand on entre sur le terrain de l'intime.

La première chose, importante, est d 'identifier vos envies à vous et de vous respecter. Pas envie d'un plan à trois ? Alors, en effet, c'est non. L'idée de vous filmer ne vous excite pas ? Alors c'est non. Pour prendre du plaisir, il faut s'écouter et vivre sa sexualité à sa guise. Inutile de se forcer, de vouloir faire comme la voisine, de chercher à entrer dans les statistiques... Avoir les idées claires quant à ses désirs est donc primordial.

Ensuite, il y a votre copain et ses fantasmes. Qui semblent très "pornos" si je peux me permettre le raccourci. Regarder des vidéos X sur le Net donne souvent à confondre – lorsque l'on démarre sa sexualité – l'écran et la réalité. Les pornos en rajoutent, les pornos ne reflètent pas la vraie vie, mais malheureusement, certains jeunes considèrent "s'éduquer" sexuellement en les regardant. Au-delà de ce point et de la source même des fantasmes de votre compagnon, il est nécessaire de noter que ses fantasmes doivent être respectés : nous avons tous des fantasmes sexuels, qu'ils soient communs ou pas, pornos ou pas, hards ou gentillets, identifiables ou discrets... Ils font partie de nous et peuvent nourrir notre sexualité sans pour autant être mis en œuvre. Au cours d'une vie, ils vont, ils viennent, selon les rencontres, les découvertes... Votre compagnon rêve tantôt d'un film érotique de vous deux, tantôt d'un plan à trois, il faut respecter ses envies. Mais bien sûr, les respecter ne signifie pas les partager.

Et c'est ça que vous devez lui dire. De vive voix, ou par message, pourquoi pas lui formuler ainsi : "Je comprends que tu aies tes fantasmes, nous en avons tous, cependant moi, je ne me sens pas attirée par les tiens et il serait inutile que je me force, nous ne ressentirions aucun plaisir."

Vous pouvez également lui rappeler que dans la vraie vie, vous êtes sa petite amie, et que lorsque vous couchez ensemble, vous n'êtes pas dans un film porno. Et que c'est cela qui vous gêne. Invitez-le à profiter du plaisir qui s'offre à lui réellement sans être dans la reproduction mécanique de films erronés. Il a beaucoup à découvrir.

Je pense qu'il y a fort à parier que dans quelques temps, l'envie de réaliser ses fantasmes lui passera, même si ces derniers demeurent. Le propre des fantasmes n'est pas la mise en action, il s'agit simplement d'un terrain imaginaire qui nourrit notre excitation.

Pour ce qui est de sa "non-douceur", vous pouvez lui en parler, en lui expliquant que parfois, vous avez envie de rapports plus doux, et que c'est très excitant d'alterner. Tantôt du sexe plus torride, tantôt davantage de tendresse... L'alternance peut même avoir lieu au sein du même rapport. On commence lentement pour devenir plus virulent. Mais pour lui faire passer ce message, vous pouvez également user des gestes. La prochaine fois que vous initiez un rapport, allez-y tout doucement. De longues caresses près de sa nuque, entre ses cuisses, vos mains qui voyagent et découvrent en laissant patienter les zones génitales. De longs – très longs – préliminaires qui peuvent donner le rythme : en découvrant cette forme de sensualité, il voudra certainement suivre et "jouer" à ce petit jeu aussi.

Il me semble que sa douceur augmentera tandis que ses fantasmes se feront plus discrets. Tout ça est lié.

Tenez-nous au courant,

Vous aussi, vous vous posez des questions sur votre/la sexualité ? Vous avez besoin de conseils, de réponses ou d'un nouveau point de vue ? Envoyez votre question par mail à trendy@letudiant.fr. Rassurez-vous, vous resterez anonyme lors de la publication de l'article.

Love & Sexo