Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

La question love : "Je me suis fait jeter, j'suis déprimé…"

Publié par
Caroline Michel
, le
La question love : "Je me suis fait jeter, j'suis déprimé…"

Allô Trendy ? Chaque semaine, nous répondons à vos questions sur l’amour, le sexe, les relations… Et tout le reste. Cette semaine, Caroline répond à un jeune homme qui a perdu sa joie de vivre depuis une rupture amoureuse dont il dit s'être pourtant remis.

La question

Bonjour,

Je m'adresse à vous car j'ai lu vos articles et j'ai été très touché par la justesse de vos réponses aux appels d'autres personnes dans le mal ou dans le doute.

J'ai eu une copine il y a quelque temps. Avant de sortir avec elle, j'étais un garçon épanoui, j'avais une assurance et une confiance en moi à toute épreuve. J'allais vers les gens sans me poser de questions et je ne pouvais pas m'empêcher de sourire, j'étais vraiment heureux. Encore plus lorsque je suis sorti avec elle, c'était une explosion de joie permanente et jamais je n'avais été aussi bien de ma vie ! C'était incroyable...

Puis, au bout de deux mois, est venue la rupture avec cette fille. J'ai dévoilé une faiblesse, elle en a profité pour me mettre plus bas que terre avant de me quitter. Du temps a passé, et maintenant ces événements me laissent tout à fait indifférent.

Ce qui m'inquiète, c'est que je sens comme un changement qui s'est produit en moi. Aujourd'hui, je porte un masque pour essayer de me montrer sous mon meilleur jour. Depuis qu'elle m'a quitté, plus rien n'est comme avant. Je m'efforce de sourire, alors qu'avant, c'était naturel ; je vais toujours vers les gens, mais je suis nerveux en engageant la conversation. Je suis bourré de complexes : je n'arrive plus à me regarder dans le miroir sans penser que je n'ai rien d'attirant, je me sens ridicule en toutes circonstances...

Ce mal-être me ronge. J'aimerais tant redevenir celui que j'étais avant et retrouver mon insouciance. Je redouble d'efforts pour y arriver, mais rien n'y fait... Merci, en tout cas, d'avoir pris le temps de me lire. Vos réponses et/ou conseils sont les bienvenus.

La réponse de Caroline

Bonjour, Vos mots sont très touchants, votre mail très bien écrit.

Vous avez vécu un chagrin d'amour. Un chagrin d'amour nous fragilise toujours un peu, et c'est normal. Se faire quitter par quelqu'un avec qui l'on se sentait vivant, se faire rabaisser alors qu'on était au meilleur de soi-même, se retrouver seul du jour au lendemain alors que l'autre nous donnait des forces... Vous étiez si heureux, si porté, que la chute est difficile.

Cela nous perturbe et nous amène à nous remettre en question, avec une forte tendance à s'accuser soi-même. On se sent responsable de son échec amoureux. Il n'y a pas d'échec, il y a des relations, des tentatives, des découvertes et des pages qui se tournent. Ressentir ce que vous ressentez, c'est aussi grandir, et grandir, c'est se prendre parfois les pieds dans le tapis et faire face à des désillusions.

Vous reconnaissez que cette rupture vous a fait perdre confiance en vous et vous avez, selon moi, fait la plus grande partie du chemin pour vous sentir mieux prochainement. Identifier l'élément perturbateur, c'est l'essentiel. Maintenant, deux choses : d'abord, laisser faire le temps. Le chagrin s'estompera, et même si vous ne vous sentez plus triste par rapport à cette fille, le souvenir de votre histoire ressemble à une petite blessure muette et discrète, toujours présente, qui va se refermer.

Ensuite, au quotidien, vous pouvez faire quelques exercices pour retrouver joie de vivre et confiance. Par exemple, listez chaque jour deux ou trois choses qui vous rendent heureux et exécutez ces plaisirs. Notez également vos victoires, petites ou grandes. Avoir son permis de conduire, réussir ses examens, décrocher son premier job... Des choses qui vous concernent vous, qui vous font du bien !

En vous réconciliant avec vous-même, en cessant de ruminer et de vous attribuer tous les défauts du monde, vous vous sentirez plus léger et vous rencontrerez... quelqu'un. Je suis intimement persuadée qu'une belle rencontre peut vous faire renaître. Non pas qu'il faille attendre que quelqu'un d'autre vous rende heureux, mais dans le partage amoureux, on peut s'épanouir. Un regard bienveillant vous donnera envie d'être à nouveau vous-même , de donner de l'amour, de profiter de la vie. Édith Piaf disait de l'amour qu'il lui donnait tous les courages ! Et c'est beau, que de se sentir vivant dans les bras de quelqu'un.

Voici votre programme ! D'abord, vous bichonner. Faire du sport si vous aimez ça, prendre un café au soleil en lisant la presse, vous lever tôt et profiter du calme du petit matin avant que les rues ne s'animent, aller voir un humoriste sur scène, lire des livres, écrire... Petit à petit, recréez votre univers, identifiez vos sources de bonheur et foncez !

Tout en travaillant le souvenir de cette histoire. C'est-à-dire en vous disant que cette relation était belle, que, certes, elle ne s'est pas terminée comme vous l'auriez voulu, mais qu'elle vous a apporté beaucoup de choses, qu'elle vous a montré, malgré tout, qu'après la pluie, vient le beau temps... Vous ferez ensuite de nouvelles rencontres et retrouverez cette joie de vivre, à force de petits pas... C'est la vie, ses coups de blues et ses grandes joies... Jamais bien loin ! En vous souhaitant plein de bonheur !

Love & Sexo