Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

La question love : "Entourée de couples séparés, comment croire en l’amour qui dure ?"

Publié par
Caroline Michel
, le
La question love : "Entourée de couples séparés, comment croire en l’amour qui dure ?"

Nous répondons à vos questions sur l’amour, le sexe, les relations… et tout le reste. Aujourd'hui, Caroline répond à une lectrice qui ne croit plus en l’amour, après plusieurs séparations dans sa famille.

La question

Je suis étudiante, j'ai 22 ans et j'ai grandi dans un milieu familial composé presque exclusivement de couples malheureux. Si, aujourd'hui, toutes les femmes de ma famille sont dans cette situation, ce n'est pas un hasard, cela est dû à l'éducation assez défaillante qu'elles ont reçue.

Pour moi, la conséquence, c'est que je ne crois pas en l'amour. Je n'y arrive pas. J'ai l'impression que c'est une énorme arnaque. Parfois, j'aimerais bien rencontrer quelqu'un, mais je suis persuadée que je ne pourrais jamais rien construire de durable : j'ai la conviction profonde que cela finira forcément mal , que je vais être dupée, trompée.

Du coup, je ne sais plus trop quoi faire. Et vous, qu'en pensez-vous ?

La réponse

Bonjour, Je voudrais vous dire que oui, l'amour est un risque, l'amour est réversible, le divorce cartonne et les pervers narcissiques font parler d'eux et semblent présents à chaque coin de rue.

Vous avez un regard conscient sur la réalité et des peurs tout à fait légitimes , nées de votre histoire familiale mais aussi de votre observation plus globale des relations amoureuses. Ces peurs vous bloquent, vous le dites très bien, vous apportent un lot de désillusion.

Mais au fond de vous – et cela aussi, vous le dites très bien – l'espoir de construire une belle histoire résonne. Et c'est une excellente nouvelle : vous savez ce que vous voulez (que cela fonctionne, en gardant votre part d'indépendance) et ce que vous ne voulez pas (reproduire les schémas de votre entourage). Il y a de grandes chances que vous avanciez vers une belle histoire.

Car lorsqu'une rencontre se présentera, vous aurez assez de discernement pour savoir ce qui est bon pour vous ou pas. Vous saurez voir si vous êtes sur le bon chemin, si vous vous apprêtez à tomber dans un piège ou, au contraire, si vous restez maître de vous-même.

L'indépendance au sein d'un couple est tout à fait possible. Bien sûr que vous pouvez tomber sur quelqu'un qui, comme vous, désire prendre son temps et ne pas mêler tout de suite compte en banque et sentiments. La prudence est de mise aujourd'hui, dans une société où l'échec amoureux effraie et où l'engagement n'est pas impulsif.

Les relations progressent sans brûler les étapes, on veut s'assurer d'être amoureux avant d'échanger nos clés. Et c'est très bien. Si pour vous, l'amour se vit ainsi, l'essentiel est de vous écouter : ce sont vos conditions. Vos besoins. Vos valeurs. Et vous rencontrerez quelqu'un qui les partagera. Ou qui les comprendra et composera avec vous. L'amour, c'est être deux. Deux visions de l'amour qui s'accordent tranquillement pour construire au mieux.

Je vous conseille fortement de rester connectée à vos ressentis et vos désirs, en prenant la décision d'être fidèle à vous-même.

Peut-être aussi pourriez-vous en parler avec votre mère ? Vous précisez avoir grandi au milieu de non-dits. Peut-être que, pour vous, le problème n'est pas tant que l'amour vous paraît noir et malheureux, mais que personne ne l'avoue vraiment , comme s'il vous fallait croire que l'on vit dans un monde de paillettes.

Cela pourrait vous faire du bien que d'entendre votre mère vous raconter ce qu'elle a vécu , comment elle l'a vécu, tout en comprenant qu'elle a souffert mais que cela ne doit pas vous enlever votre rêve d'amour idéal.

À très vite, Caroline

Love & Sexo