Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes à l'étranger

La Nouvelle-Zélande : nouveau spot étudiant ?

Publié par
Maëva Tesan
, le
La Nouvelle-Zélande : nouveau spot étudiant ?

Pays des moutons, des Maoris, des kiwis et m eme des hobbits… Pres de 3 millions de touristes se rendent chaque annee en Nouvelle-Zelande. *Les plus jeunes (les 18-30 ans) profitent souvent du visa vacances travail qui permet de vivre un an dans le pays. O u aller ? Que faire ? Comment s'y rendre ? On fait le point. *

La Nouvelle-Zélande (Aotearoa en langue maorie) est classée premier pays du monde "où il fait bon vivre". Située dans l'océan Pacifique au sud-est de l'Australie, elle est constituée de deux îles principales : l’île du Nord, avec côtes bordées de plages de sable fin, et l’île du Sud, aux montagnes enneigées. Les déplacements dans le pays sont aisés et permettent une autonomie quasi totale lors d’un road trip, c’est aussi pour cela que le pays attire tant de jeunes.

Bien préparer son voyage **

Quel visa demander avant de partir ?

Pour des vacances de moins de 3 mois, un visa touriste est nécessaire. Il est automatiquement accepté lorsque l’on vient d’un pays européen et surtout : il est gratuit *! *Au-delà, un visa vacances travail est idéal. Pour l’obtenir, il faut avoir moins de 30 ans et posséder un billet retour (environ 250 €) et l'argent nécessaire pour subvenir à ses besoins (au minimum 2.100 €). La demande de visa s'effectue uniquement en ligne.

Quel budget prévoir ?

Le coût de la vie néo-zélandaise est moins cher qu’en Australie : un budget quotidien de 3 6 € par jour et par personne (60 $NZ) – logement compris – est suffisant, contre 70 € en Australie. Pour l'alimentation, il est préférable d’acheter dans un supermarché Pack n' Save, où 18 € (30 $NZ) suffisent pour une semaine. Une autre façon de se nourrir * est le *PYO (Pick-Your-Own) : c'est vous qui cueillez les légumes dans les champs d’agriculteurs, et c'est gratuit. Un vrai bon plan étudiant.

Où se loger ?

L’hébergement est plutôt abordable. Les jeunes voyageurs ont la possibilité de loger en Backpackers (auberges de jeunesse) pour 20 $NZ la nuitée. Le couch surfing (service en ligne d'hébergement de particulier à particulier) est également d’usage dans les grandes villes. Les colocations reviennent à 150 $NZ la semaine, tarif dégressif en fonction du nombre de colocataires (à savoir : les grandes villes proposent des colocations jusqu’à 10 personnes). Le woofing vous permet de trouver un hébergement et d'être nourri en échange d'un travail agricole au sein des fermes. Enfin, acheter un van reste une option à considérer pour les bourlingueurs (compter 4.500 $NZ, soit 375 $NZ/mois).

*Un bon plan pour se déplacer ? *

Stray Bus permet de prendre le bus de façon illimitée dans tout le pays. Le pass peut durer entre six mois et un an pour la somme de 1000 dollars (environ 600 €). Le conducteur est aussi guide touristique et l'achat d’un billet Stray bus permet aussi d’avoir des réductions dans certaines auberges de jeunesse.

*Quelles formalités pour travailler ? *

Sur place, il vous faudra d'abord acquérir un numéro fiscal d'identification IRD (Inland Revenue Department Number) et un compte en banque national. Le numéro IRD vous sera demandé par votre employeur. Il peut être aussi exigé dans les bureaux de poste locaux. Quant à l’ouverture d’un compte en banque, elle est gratuite. Un passeport et un justificatif de domicile seront alors nécessaires. Vous pouvez aussi le faire en ligne avant même d’arriver dans le pays (possible avec les banques ANZ, BNZ et ASB).

Où travailler ?

Le woofing (votre travail en échange du logement et des repas) est le secteur qui embauche le plus. HelpX permet également de trouver des jobs d’été dans l’hôtellerie en général. La restauration (food-court) et la cueillette des fruits emploient régulièrement les jeunes voyageurs. Pour tous ces jobs, le salaire légal s'élève à 12 $NZ/heure, et à 15 $NZ/heure lorsqu’il s’agit de job saisonnier.

Par quelle ville commencer ?

Auckland est le centre urbain qui attire le plus de jeunes. La ville est cosmopolite et concentre le plus grand nombre de Maoris dans le pays. Grâce à un climat tempéré , elle constitue un point de départ idéal pour un road trip. Elle abrite également la "sky tower" (328 mètres de hauteur), la plus grande tour construite en Océanie. Petit plaisir des Français : une soirée à la crêperie bretonne "Le Torchon".

Découvrir les paysages

Le treck du mont Tongariro (île du Nord) Cette randonnée serpente entre plusieurs volcans actifs, dont le mont Tongariro (1.967 m) et le mont Ngauruhoe (2.287 m). La dernière éruption date de 1923.

Tongariro National Park // © Tourism NZ - NZ Voyages

Les plages de Coromandel (île du Nord)

Coromandel Cathedral Cove // © Tourism NZ - NZ Voyages

Arrowtown et Castle Hills (île du Sud) Ces deux lieux sont réputées pour avoir été choisis lors du tournage du " Seigneur des Anneaux".

Matamata Hobbiton // © Tourism NZ - NZ Voyages

Les glaciers Fox et Franz-Joseph (île du Sud) Ces glaciers sont recensés parmi les plus faciles à visiter au monde puisqu’ils rejoignent le niveau de la mer. Leur chaîne de montagne s’élève à 3.000 mètres d’altitude.

Le glacier Franz-Joseph // © Tourism NZ - NZ Voyages

_ _

Les activités proposées

Les sports extrêmes Saut à l'élastique, saut en parachute, jet boat, rafting… La Nouvelle-Zélande offre un panel de sports extrêmes à découvrir. Compter en moyenne 100 € par activité.

Les festivals Rhythm and Vines Music Festival et le Raggamuffin Music Festival attirent chaque année plus de 150.000 mélomanes.

Les activités insolites Le Zorbing, le Shweeb ou le Swoop sont des activités décalées qui vous permettront de vivre un voyage aussi intense que loufoque !

Le zorbing // © Tourism NZ - NZ Voyages

Aline, 22 ans, une PVTiste en Nouvelle-Zélande

"Quand je suis partie à Wellington , j'étais en licence de japonais à l'INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales), à Paris. Aller en Nouvelle-Zélande m’a permis d’entretenir mon anglais. Deux semaines après mon arrivée, j’ai trouvé du travail dans un backpacker. Sur place, j’étais peu payée, mais logée et nourrie par mon employeur. J’ai dépensé 200 € pour le mois, mais j’aimais sortir et j'ai visité plusieurs endroits. À Wellington, j’ai eu un coup de cœur pour Cuba Street : toute cette rue est un fourmillement de magasins mainstream, de petites boutiques, de petits bars parfois cachés. Sans parler du nombre incalculable de fois où il est possible de croiser un acteur célèbre, car les Studios Weta (effets spéciaux du "Seigneur des anneaux") ne sont pas loin."

Crédits : Tourism NZ - NZ Voyages

Etudes à l'étranger