Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Manga, BD, Livres

La BD qui a marqué Barbara, étudiante en audiovisuel

Publié par
Sonia Déchamps
, le
La BD qui a marqué Barbara, étudiante en audiovisuel

C'est nouveau ! Trendy vous donne la parole pour conna itre la BD qui vous a le plus marque. Premiere de cette serie : Barbara, 21 ans, en master 1 etudes cinematographiques et audiovisuelles a l'universite Lyon II, nous parle de "Raghnarok".

"Je n'ai pas tellement de souvenirs d'enfance liés à la bande dessinée, à part ces vieux albums sur les étagères de nos parents, comme 'Les Bidochons' ou 'Spirou', des trucs très classiques.

La BD qui m'a marquée est en fait une série : "Raghnarok" de Boulet. J'étais en internat dans un lycée plutôt artistique. L'une de mes camarades de chambre était une grande fan de BD, elle en dessinait d'ailleurs. Chaque semaine, le jeu était de ramener une BD pour que toute la chambre la lise. Un jour, elle est revenue avec cette série. Je me souviens qu'on l'avait lue d'une traite ! Je trouvais ça drôle et bien écrit. En fait, j'aurais aimé la lire petite, et la découvrir à 15-16 ans, c'était amusant.

De mémoire, c'était l'histoire d'un petit dragon qui était trop jeune pour savoir voler. La série tournait beaucoup autour de ce rapport au vol et aussi à sa mère, une espèce de gros dragon qu'il fallait absolument atteindre. Ça se passait dans une forêt merveilleuse avec des elfes et des fées. L'univers était magique, mais surtout très très drôle ! C'était la première fois, en BD, que j'avais vraiment hâte de découvrir la suite. À l'époque, j'avais dévoré les différents tomes en un temps record. Après avoir découvert cette série, je me suis mise à suivre régulièrement le blog de Boulet.

Du haut de mes 21 ans, j'ai enfin pu le rencontrer cette année, au festival de la BD d'Angoulême. Je ne l'avais jamais vu, alors même que mon lycée était précisément à Angoulême. Il a fallu que je déménage sur Lyon pour revenir dans la ville, pour le festival, et le rencontrer. C'est un peu sentimental, finalement, cette histoire avec Boulet. Au festival, j'ai fait la queue pendant deux heures, c'était horrible, mais j'étais très contente, ça valait le coup. Il m'a dessiné un croquis trop cool, qu'il fait souvent : lui dans un costume de T-Rex, en train de fumer une cigarette, très drôle. * *

Je ne lis pas de BD aussi régulièrement que je le voudrais, mais il y a de jolis festivals auxquels je réussis à aller. Là, je me ruine et je lis beaucoup. En festival, je rencontre des auteurs vers qui je ne serais pas forcément, spontanément, allée. On se retrouve à tourner entre les tables, on se dit que tel album a l'air sympa, et "oh tiens, l'auteur est là !" Du coup, on se lance et ce sont souvent de jolies découvertes."

Manga, BD, Livres