Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Musique

L'interview indiscrète : les premières fois de Malik Benthala

Publié par
Sophie de
, le
L'interview indiscrète : les premières fois de Malik Benthala

INTERVIEW – L’humoriste de 24 ans retombe en enfance et en adolescence pour l’Etudiant Trendy et nous confie toutes ses premières fois d’étudiant.

Après un bac ES , Malik, originaire de Laudun, village du Gard (30), monte à Paris, bien décidé à faire du théâtre. Il s'inscrit au Cours Florent et se précipite vers les scènes ouvertes. C'est dans celle du théâtre du Point-Virgule (Paris 4e), qu' il se fait remarquer par l'humoriste Alex Lutz , qui lui propose de le mettre en scène... Depuis, Malik a fait son chemin. Et l'année 2014 commence plutôt bien. Après avoir joué à guichets fermés au Casino de Paris, l'humoriste sera les 23 et 24 mai à la Cigale, puis en tournée dans toute la France d'octobre à décembre 2014.

Côté études

La première fois que... j'ai stressé à un examen

"C'était en moyenne section pour un coloriage ! J'ai toujours été un grand angoissé de l'école. J'avais le stress le dimanche soir. Pour rien au monde, je n'y retournerai. Pour tous les examens, j'ai été stressé. D'ailleurs, je trichais toujours... C'était censé calmer mes angoisses. Mais j'étais du genre à faire des antisèches qui se voyaient à 2 kilomètres. Je crois bien que je n'ai jamais triché sans me faire attraper. Sinon, j'étais du genre à avoir de bonnes notes, mais plutôt par peur... de me prendre une droite de mon père !"

La première fois que... j'ai eu "une taule" à un examen

"En fait, j'ai tout réussi du premier coup, le bac comme le permis. En général, au bac blanc, je n'étais pas bon, mais au vrai, j'ai réussi. Je me souviens qu'au bac blanc de physique, j'ai eu 3/20. Au vrai examen, j'ai eu 13/20. Finalement, ma moyenne générale à l'examen a été de 11/20 !"

La première fois que... j'ai séché

" En sixième, pendant les grèves. J'habitais à la campagne, et il fallait prendre le bus pour aller à l'école."

Côté look

La première fois que... j'ai cassé ma tirelire pour des fringues

"Un été j'ai travaillé comme saisonnier à la mairie. Et avec l'argent que j'ai reçu, je me suis acheté des chaussures à crampons chez Sport 2000, pour faire comme Zizou. Je me souviens qu'elles m'avaient coûté 1.000 F (150 €, NDLR)."

La première fois que... je me suis senti bien sapé

" Au mariage de ma tante, j'avais 8 ans. Habillé en costume cravate, je me suis senti grand, au même niveau que les autres."

La première fois que... je me suis senti ridicule dans mes fringues

"Un jour, quand j'étais au collège, mon père m'a offert une chemise rouge fluo. Il m'avait fait croire que c'était le top. Et je pensais sincèrement porter une chemise haute couture. Le problème avec une chemise, c'est qu'on ne peut pas l'enlever... Quand je suis allé au collège, j'ai réalisé combien j'étais ridicule. Je ressemblais à un torero ! Je suis passé pour un con ce jour-là, mais j'ai dû assumer jusqu'au bout."

Côté sorties/loisirs

La première fois que... j'ai été à un concert

"Mes parents m'ont beaucoup couvé. J'ai longtemps été fils unique, car ma petite sœur n'a que 12 ans. Quand je sortais, ils n'étaient jamais tranquilles. Je crois que mon premier concert, c'était Herbert Léonard à la fête du village. Il y avait Boney M aussi. Les concerts, c'était un peu le prétexte pour sortir à Laudun."

La première fois que... j'ai acheté un disque

" C'était l'album des 2Be3 'Partir un jour'. Mon préféré, c'était Adel, l'arabe du groupe forcément. J'ai aussi acheté le single "La Tribu de Dana" de Manau."

La première fois qu'un livre a changé ma vision de la vie

" 'Le Petit Prince' de Saint-Exupéry. C'était la première fois que j'ai été touché par la poésie. Cela me rappelait un peu l'univers de Disney qui était le summum pour moi."

Côté "indépendance"

La première fois que... j'ai acheté un scooter/une voiture

"L'année dernière, je me suis acheté un scooter. Comme je ne tenais pas dessus, j'ai basculé et suis tombé. Je l'ai gardé une heure. J'ai fini par le donner à un copain."

La première fois que... je suis parti tout seul en vacances

"En 2006, je suis parti au camping de L'Espiguette, au Grau-du-Roi [30]. J'avais 16 ans. C'était au moment de la Coupe du monde de foot en Allemagne. Cette année-là, le coup de tête de Zizou m'était resté en travers de la gorge..."

La première fois que... j'ai quitté le nid familial

"Mes parents habitent Laudun, un gros village du Gard, dans le Midi. Mon père est algérien, il est arrivé dans la région tout de suite après la fin de la guerre d'Algérie. Il travaillait à l'usine. Ma mère, elle, est marocaine et travaillait comme auxiliaire de vie. Je suis parti de la maison tout de suite après mon bac, pour m'inscrire au Cours Florent à Paris, suivre des cours de théâtre. Mais j'ai arrêté au bout d'un an."

Côté premier job

La première fois que... j'ai passé un entretien d'embauche

"C'était à Paris, pour travailler au Starbucks Coffee. J'avais un copain qui connaissait le patron. Pour l'occasion, j'avais mis une chemise que je m'étais acheté chez Zara. Finalement, je n'y suis resté qu'un mois. Il fallait être speed, et moi je suis un type plutôt cool."

La première fois que... j'ai pris un job alimentaire

"C'était pour travailler au Starbucks Coffee. Sinon, je faisais du baby-sitting. Je gardais le petit garçon d'Alex Lutz !"

La première fois que... j'ai eu une paie (et comment je l'ai dépensée)

" J'ai pu payer mon appartement, mais aussi manger tout simplement. J'ai loué un 18 m2, gare d'Austerlitz. C'est Alex Lutz, toujours lui, qui s'était porté garant. Je lui dois beaucoup."

Côté carrière

" Très tôt, en CE2, j'aimais beaucoup jouer un sketch de Gad Elmaleh. Ce n'est pas un effet de mode, j'ai vraiment voulu faire ce métier dès le départ. Ce qui est fou, c'est que bien plus tard, je l'ai croisé à Montmartre. Je lui ai avoué que c'est lui qui m'avait donné envie de faire ce métier. En entendant cela, il m'a proposé de venir le lendemain pour faire sa première partie ! Plus généralement, Gad et Jamel m'ont beaucoup marqué. Étant les deux humoristes les plus proches de mes origines, forcément ils abordaient des sujets qui me touchaient plus."

La première fois que... j'ai eu une galère pro

" Ce n'est pas vraiment une galère ; pour l'instant, je n'en ai pas eu. Mais il m'est arrivé de devoir faire des choix difficiles. Ainsi, une fois, on m'a proposé de rejoindre l'équipe de Bref. Au même moment, Jamel Debbouze me proposait de le suivre en tournée pour faire la première partie de son spectacle. Finalement, j'ai choisi de suivre Jamel. Je ne le regrette pas, car j'ai beaucoup appris avec lui, en particulier concernant l'improvisation. Aujourd'hui, je suis capable de parler durant 20 minutes et de m'amuser avec le public dans une salle de 8.000 personnes."

La première fois que... j'ai été fier d'une réussite pro

"Je pense que c'est quand Alex Lutz m'a proposé de me mettre en scène. Il venait de me voir sur la scène du Point-Virgule, à Paris. J'ai été très touché qu'un homme comme lui, qui avait mis en scène Sylvie Joly et Pierre Palmade, s'intéresse à un gamin comme moi. Je me souviens aussi de la première fois où mes parents sont venus me voir sur scène, au Bataclan. En fait, le jour où je serai vraiment fier, ce sera quand je pourrais leur offrir quelque chose de plus tangible, de matériel. Mon père a travaillé toute sa vie, mais il a toujours été pauvre. Mais pour l'instant, je démarre."

Côté #jedoisbienlavouer...

La première fois que... j'ai fait un gros mensonge à mes parents

" Le jour des résultats du bac, je venais aussi d'avoir mon permis. Pour fêter ça, j'ai emprunté la voiture familiale. Je devais être tellement survolté que j'ai pris un sens interdit et... j'ai éclaté la voiture de mon père. Je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie. Je n'ai jamais avoué à mes parents que j'avais eu cet accident en prenant un sens interdit !"

La première fois que... j'ai pris une cuite

"Je ne bois jamais."

À voir "L'école" par Malik Benthala, à La Grande Soirée du rire, à l'Olympia, le 22 février 2014, diffusé sur France 2.

Musique