Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Food

L’Asie version fusion chez Marclee

Publié par
The Cook
, le
L’Asie version fusion chez Marclee

Marclee. Le nouveau restaurant resolument hype du IXe arrondissement de Paris qui va faire parler de lui, et dont j'ai eu la chance de tester quelques mets delicatement cuisines devant moi. Direction… l'Asie.

Dans une petite rue, non loin des Grands Boulevards, se cache ce petit restaurant à la décoration moderne et aux tables hautes. À gauche, un bar, ou plutôt, un "saké club" ou l'on peut déguster les meilleurs sakés et whiskys japonais, mais aussi du vin et du champagne biodynamique (et là, je m'incline).

Le délicieux cocktail à base de saké que l'on me sert me transporte dans un Japon moderne et enivrant. Je suis déjà séduite.

Saké, jus de citron, basilic, sirop de framboise, cranberry, liqueur de thé vert. // © The Cook Reporter

La carte, alléchante et variée, mêle toutes sortes de mets asiatiques (chinois, coréen, vietnamien, japonais, thaïlandais…) aux saveurs occidentales. Ça, c’est l’idée de Marc, l’un des deux fondateurs de Marclee qui, après avoir passé douze ans au Japon, est revenu avec l’envie de faire découvrir les "asian must" aux Français. Le chef, Daniel Dania (qui a remplacé Quentin Pouillard), exprime son talent en cuisinant devant les clients – une valeur ajoutée pour déguster cette fusion food.

Le menu de Marclee. // © The Cook Reporter

Et question cuisine, ça donne quoi ? On démarre par de petits radis jaunes japonais marinés, les daikon yellow. Pas trop mon truc, à cause de l’amertume… mais je me surprends à en reprendre, encore et encore.

Les Daikon yellow. // © The Cook Reporter

Puis, arrivent deux "salades" pleines de surprises, et vraiment délicieuses… Hijiki (algues noires) et lotus , ainsi qu’une salade calamars et légumes. Cela paraît si simple, et pourtant parfaitement assaisonné, goûtu, différent.

Hijiki (algues noires) et lotus. // © The Cook Reporter

Calamars et légumes (pousses de soja, échalottes, ciboulette…). // © The Cook Reporter

_ _

Ensuite, le chef nous régale avec un assortiment de gyozas , ces fameux raviolis japonais frits que je connais bien. Légumes, crevettes et poulet/légumes… Peu de chance de se tromper.

Assortiment de gyozas japonais. // © The Cook Reporter

Ensuite, direction la Chine avec trois paniers de dim sum. Dim sum "Crystal" (poulet, paprika, coco), dim sum "Black Sea" (homard, crevette et encre de seiche) et bành bao (brioches végétariennes). C’est bon, très bon. Et ça me rappelle quelque chose… Normal, les dim sum sont faits par Yoom (où a longtemps travaillé le chef, tout petit monde).

Dim sum "Crystal". // © The Cook Reporter

Mais j’ai encore faim… Je suis compliquée à contenter. Le chef ose alors un dernier plat, peut-être son meilleur. Là, c’est en Thaïlande que nous partons, et attention, c’est ma cuisine de prédilection.

Le Tigre qui pleure. // © The Cook Reporter

Le Tigre qui pleure (façon Rossini) et son chutney asiatique , plat phare des Thaïlandais, agrémenté d’une touche occidentale avec un foie gras poêlé de qualité. Je fonds de bonheur.

Le chef et le patron insistent pour que l’on goûte les snow pearls en guise de dessert. Je n’ai plus faim, mais ça a l’air léger, et surtout très bon. Il s’agit en fait du dessert préféré des Japonais : des mochis glacés (pâte de riz gluant) au délicieux goût de thé matcha, de fleurs de cerisiers et de litchi , garnis de glace. Une très belle découverte.

Les Snow pearls. // © The Cook Reporter

Marclee

10 Rue Saulnier

75009 Paris

Tél : 01.47.70.50.88.

Ce billet est extrait du blog The Cook Reporter, qui vous donne ses meilleurs adresses à Paris... et ailleurs aussi.

Faites un tour sur son blog Suivez-le sur Facebook Suivez-le sur Twitter

**

Food