Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

Kedge Express Tour 2018 : un défi étudiant hors des sentiers battus

Publié par
Jean-Pascal Videau
, le
Kedge Express Tour 2018 : un défi étudiant hors des sentiers battus

Une bonne dose de débrouillardise, un zest d’esprit de compétition et l’envie de découvrir le monde : le Kedge Express Tour (KET) revient pour sa sixième édition. Mercredi 4 avril, 18 duos d’étudiants prenaient la route, depuis Bordeaux, pour 6 jours de course en Europe. Reportage.

"Quand on a su qu'il y avait un Pékin Express à Kedge , ça nous a trop fait envie !" Avant même leurs oraux d'admission dans l'école, Anastasia Vincent et Coline Vautrin, toutes deux 21 ans, avaient déjà pris la décision de faire le Kedge Express Tour. Elles se trouvaient donc évidemment dans les starting-blocks au départ de l'édition 2018, ce mercredi 4 avril.

La course étudiante, mise en place par l'association Adrénaline, reprend tous les codes et principes du célèbre jeu télévisé diffusé sur M6 : un parcours défini que chaque binôme doit boucler le plus vite possible, avec seulement 1 € par jour en poche pour se déplacer, se nourrir et se loger.

"C'est notre événement phare car il véhicule les valeurs qu'on veut mettre en avant : sortir de sa zone de confort et vivre une aventure exceptionnelle", explique Lilia de Ricard, membre de l'équipe d'Adrénaline et responsable générale du Kedge Express Tour.

Cette année, 18 binômes, triés sur le volet parmi 70 duos de candidats, partent pour une destination inconnue, dont les étapes leur sont révélées au jour le jour. Un staff de 14 personnes les suit pas à pas, pour assurer la sécurité, le community management et le lien avec les enfants hospitalisés de l'association Cheer Up, qui leur donneront chaque jour un défi à réaliser.

Un parcours mystère

Sur le parking de la gare routière de Bordeaux, lieu du départ, les spéculations sur le premier pays qui attend les participants vont bon train.

Marion Brunet, 23 ans, et Rémi Bosc, 22 ans, qui forment le binôme Oktoberket , croisent les doigts pour que cela soit "un pays où il fait chaud, comme l'Italie", même si Rémi penche plutôt pour l'Allemagne "parce qu'ils nous ont demandé d'apporter des bonnets et des trucs chauds".

Rémi Bosc et Marion Brunet, AKA Oktoberket, un duo de choc équipé pour affronter tous les climats. // © Adrénaline

En off, la chargée de communication, Louise Martin-Latrille, confirme un déplacement vers Strasbourg via Paris, mais laisse planer le doute sur la suite. Mystère ! Une incertitude qui rajoute à l'ambiance survoltée sur ce quai venteux. * *

"C'est un truc qu'il faut faire au moins une fois dans sa vie" , s'enthousiasment Robin Laban, 25 ans, et Antoine Labarre, 21 ans, des Harlem Ket Trotters. "Tous nos potes qui l'ont fait l'an dernier ont été emballés", poursuivent les deux étudiants, qui reviennent tout juste du challenge Ecricome où leur équipe de rugby était finaliste.

Repousser ses limites

En réalité, personne n'est inquiet, ou presque, des difficultés à venir. "Il paraît que les gens sont très généreux" , se rassure Marion Brunet, qui dit avoir sauté le pas suite aux échos dithyrambiques des candidats des années passées.

De son côté, Antoine Labarre, grand fan des voyages roots, veut tester ses limites. "Il va falloir y aller au culot pour oser demander de l'aide à des inconnus. Pas le choix ! En même temps, c'est tellement sympa de rencontrer de nouvelles têtes", concède l'étudiant.

Les filles de Biket, Anastasia Vincent et Coline Vautrin, avec leurs mascottes en peluche. // © Adrénaline

Certains comptent sur leur déguisement pour amadouer le chaland. À l'instar des Oktoberket, dont la tenue bavaroise pourrait s'avérer être un précieux sésame pour traverser le Rhin. Les filles de Biket , Anastasia Vincent et Coline Vautrin – qui vient tout juste de boucler le 4L Trophy –, misent, elles, sur leurs biquettes en peluche pour obtenir un abri pour la nuit. Si chaque duo possède sa propre tactique, tous partagent le même esprit de compétition et la même envie de vivre l'aventure à fond.

Une démarche solidaire

Cette année, le Kedge Express Tour inaugure un partenariat humanitaire inédit avec l’association Cheer Up, qui aide les enfants et jeunes adultes hospitalisés, de 15 à 25 ans, à réaliser leurs projets personnels. "Notre idée est de faire participer les enfants à l’aventure, et nous voulions vraiment travailler sur le côté humain de l’événement" , relève Lilia de Ricard, responsable générale du Kedge Express Tour. Chaque binome parraine un enfant qui, tous les jours depuis sa chambre, lance un défi à réaliser dans la journée grâce à une GoPro qui filme les aventures des parrains et les publie sur les réseaux sociaux. Une rencontre entre parrains et enfants est prévue en clôture de la course à Bordeaux.

Crédits : Adrénaline

Sport