Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes

Julien Doré, Teddy Riner, La ferme Jérôme... Ils racontent leurs souvenirs du bac

Publié par
Julien Toublanc
, le
Julien Doré, Teddy Riner, La ferme Jérôme... Ils racontent leurs souvenirs du bac

Ils sont tous passes, comme vous, par l'epreuve du bac avec plus ou moins de reussite. Artistes, humoristes, acteurs, sportifs, animateurs... ils se sont confies sur leur experience de bachelier. Vous vous reconnaitrez peut-etre dans l'un d'eux ?

Adrien Gallo des BB Brunes

Un jeune chanteur plein d'avenir. // © Juliette Abitbol

"Je me rappelle de mon bac, que j'ai eu du premier coup, mais sans mention. J'étais élève au lycée Claude-Monet dans le 13e arrondissement de Paris. Très stressé, je me souviens que la veille de l'oral du bac de français, j'ai fait une nuit blanche. Mais si je me souviens bien, j'ai aussi fait une nuit blanche la veille d'une audition de piano à 9 ans !"

Jeff Panacloc, ventriloque

Jeff et sa marionnette. // © DR

"Quand j'ai passé mon bac pro électricien. À ce moment-là, je jouais ma vie. Pour moi, si je ne l'avais pas, j'avais tout raté. J'avais déjà redoublé la 6e et la 4e. Pour mes parents, il fallait que je l'aie, sinon j'étais foutu."

La ferme Jérôme, humoriste

Jérôme, une star du Web. // © DR

"En terminale, j'étais au lycée Louis-Bascan de Rambouillet (78). Au bac, c'était la catastrophe. Je me souviens qu'à l'écrit, je me suis pris une grosse taule en histoire-géo : 4/20 ! Pourtant, je connaissais super bien le sujet, c'était sur la Sunbelt. Je suis sûr que ma copie a été perdue. J'ai dû me résoudre à aller au rattrapage. À ce moment-là, je me suis dis que si je le ratais, mon père allait me tuer. Mes parents voulaient absolument que j'aie le bac. J'ai passé l'éco au rattrapage, mais j'avais uniquement révisé la socio... Finalement, il y a eu un problème d'énoncé, et j'ai eu le choix ! Au final, à l'oral, j'ai eu 10 en SES et 12 en philo. Pour le permis aussi j'ai galéré, je l'ai eu à la quatrième tentative."

Julien Doré, chanteur

Révélé dans "Nouvelle Star", Julien Doré fait une belle carrière. // © DR

"Le bac ! C'est, je crois, pour tout le monde un examen stressant. Il y a une pression particulière autour. C'est un examen qu'il faut réussir absolument."

Teddy Riner, judoka, septuple champion du monde et champion olympique

Un judoka qui domine son sport. // © P.Millereau

"Je préparais les Jeux Olympiques de Pékin en même temps que le bac et j'avais eu un traitement de faveur du rectorat. Des profs avaient été détachés pour me faire cours sur mes lieux d'entraînement à l'étranger. Ça m'a mis la pression, j'ai beaucoup travaillé, mais je l'ai obtenu !"

Shirley Souagnon, humoriste

Shirley a été révélée par le "Jamel Comedy Club". // © DR

"Lors de mon bac S, j'ai eu 5/20 de moyenne générale... Ce n'était vraiment pas mon truc les maths. Le reste de l'année, j'arrivais à faire semblant en trichant mais le jour du bac, ça s'est corsé. Impossible de tricher, en fait ! Du coup, j'ai cherché longtemps mon nom sur la liste des admis... Et puis finalement, je me suis réorientée et j'ai préparé un bac L option théâtre/arts plastiques, c'était beaucoup plus sympa."

Franck Ferrand, animateur, écrivain, présentateur

Un littéraire qui a passé un bac scientifique. // © Caroline Doutre/Capa Pictures/Europe 1

"Quand j'ai passé mon bac C (S aujourd'hui), j'ai eu des notes épouvantables en sciences : 2/20 en maths et 4 en physique ! Heureusement, j'avais obtenu un doublé en français, 19/20 à l'oral, 19 à l'écrit. En philo, j'ai eu aussi une bonne note, 16/20, et 17 en histoire-géo.

Il est clair que je n'étais pas dans la bonne filière ! Mais j'avais choisi le bac C pour être dans une classe de bons élèves. J'ai fait du grec et de l'allemand exactement pour la même raison. Et après mon bac, je me suis dirigé vers Sciences po alors que je détestais le droit public !"

Gwendal Marimoutou, chanteur et comédien

Un artiste aux multiples talents. // © Sophie de Tarlé

"Le bac ! Pourtant, j'avais bien commencé. Au bac de français, j'ai eu 16 à l'écrit et 11 à l'oral. J'étais hyper content, surtout que je n'avais pas lu un seul livre. À l'oral, je suis tombé sur 'Candide', et j'ai eu la tchatche ! Par contre, l'année suivante, cela n'a pas fonctionné. Il faut dire que j'avais raté quatre mois de cours car je jouais dans la pièce de théâtre 'Ados' chaque week-end, je faisais partie de l'équipe de 'Pop's cool' sur la chaîne Gulli et j'avais joué dans 'les Profs' au cinéma... J'ai été admis au rattrapage, ma famille n'en revenait pas ! Donc petite joie, jusqu'à ce que la prof d'histoire-géo me reconnaisse. Elle m'avait vu à la télé, ses enfants étaient fans... et j'ai eu un 3 !

La deuxième fois que j'ai passé mon bac, j'ai pris des cours par correspondance. À l'époque, j'étais dans 'The Voice' et je n'avais pas tellement de temps. J'ai repassé seulement les matières que j'avais ratées. Mais je l'ai présenté en septembre car j'avais une tournée pendant les épreuves et je n'étais pas à Paris. Mon médecin a été sympa et m'a inventé une otite aigüe ! Et là, contre toute attente, je l'ai eu au rattrapage. C'était inespéré !"

Hugo tout seul, humoriste

Hugo, seul ou avec The Woop. // © Émilie Labouerie

"Le bac. Je l'ai semi-raté. Je suis allé au rattrapage. Il me manquait 20 points. Je m'étais vautré en allemand, ma LV1. Mes parents avaient voulu que je fasse ça parce que c'est ce que font ceux qui finissent ingénieurs."

Guillaume Pley, animateur radio

Guillaume fait un métier où il s'amuse. // © Franck Freville/M6

"Au bac, j'ai eu des mauvaises notes, sauf en commerce, à l'oral j'ai eu 19. La femme du jury m'a dit "tu devrais vite faire autre chose, tu vas t'ennuyer." Ça m'a trotté dans la tête. Je suis allé dans un salon de l'Etudiant, j'ai pris un prospectus pour une école d'animateur radio, puis je suis allé voir des radios locales à Perpignan, où mes parents habitaient. Ça m'a vraiment donné envie. Ça avait l'air fun comme métier. On n'a qu'une vie, autant faire un métier où on s'amuse."

Thomas Solivéres, acteur

Trop de stress pour Thomas. // © DR

"J'ai toujours été très nerveux et je stresse à chaque examen. Pour le bac ce fut l'apothéose. J'ai passé un bac ES au lycée de la Marre-carrée à Croissy-Cramayel en Seine-et-Marne. Mais le jour de l'épreuve d'éco, j'étais malade. Je vomissais, à tel point que j'étais incapable de réfléchir ou d'écrire... Les profs m'ont installé à une table dans le couloir, mais rien n'y faisait. J'avais peur qu'ils pensent que je jouais la comédie. Finalement, à cause de cette intoxication alimentaire, j'ai repassé le bac en septembre.

Si l'envie vous prend de simuler une maladie le jour du bac, je vous le déconseille. J'ai passé un été épouvantable. D'autant que les profs sont bien plus exigeants à la session de septembre. Moi qui pensais avoir une mention assez bien ou bien, j'ai dû aller aux oraux ! J'avais 20 points à rattraper. Heureusement à l'oral de maths, j'ai décroché un 19/20".

Éric Dupond-Moretti, avocat

Le travail régulier paie. // © DR

"J'ai eu mon bac avec mention assez bien, en bachotant beaucoup à la fin de l'année, faute d'avoir vraiment travaillé avant. Ce qui m'a mis d'ailleurs un très gros coup de stress. Mieux vaut travailler régulièrement !"

Abd al-Malik, rappeur-slammeur

Un rappeur amateur de philo. // © DR

"Je voulais être un éternel étudiant. Apprendre, toujours... Mais il y avait déjà la musique et mon groupe NAP [New African Poets, NDLR], avec qui je suis depuis l'âge de 13 ans. Nous faisions des concerts et étions des stars locales. Cela a pris beaucoup de place. En 1ère, j'ai eu envie d'arrêter l'école. J'en ai parlé à M. Miry, qui m'a conseillé d'arrêter quand j'aurais le bac. Comme je l'admirais et le respectais, je l'ai écouté. En terminale j'ai découvert la philosophie et je me suis demandé comment j'avais pu faire sans. J'ai passé mon bac littéraire en ratant de peu la mention, à cause d'un 2 ou 3 en allemand, parce que j'avais des bonnes notes partout ailleurs. J'ai eu 17 en philo, la meilleure note du département."

François Gabart, navigateur

La physique et la chimie pour ce navigateur. // © Macif

"Ce n'était pas trop mon truc de rester enfermé en classe pendant deux heures à écouter un cours sans intérêt. Mais j'essayais quand même de trouver un intérêt à tous les cours, parce que, de toute façon, je n'avais pas le choix, il fallait bien y aller ! Avec cet état d'esprit, ça se passait plutôt bien. J'ai obtenu un bac S, et du côté des matières, je m'intéressais déjà à tout ce qui était technique. J'aimais beaucoup la physique et la chimie, moins les maths."

Etudes