Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

Je suis tout le temps malade en hiver, que faire ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Je suis tout le temps malade en hiver, que faire ?

Tous les ans, c'est pareil. Dès que l'hiver est là, tu attrapes le moindre virus qui traîne, enchaînant les rhumes, les angines et les bronchites. Comment sortir de cet enfer ? Voici nos conseils pour renforcer ton système immunitaire.

Tu as un mode de vie plutôt sain en général. Du coup, tu ne comprends pas pourquoi c’est toujours sur toi que ça tombe quand il y a un virus. Rhume, angine, bronchite, grippe, dès que l’hiver arrive, tu enchaînes toutes les maladies. C’est limite si tu ne passes pas ton temps à être malade. Dès que tu te remets d’un truc, tu attrapes autre chose. Mais c’est quoi ce bordel ? La raison la plus courante est que tu es sans doute stressé. Le stress fragilise en effet le système immunitaire et rend le corps plus sujet aux infections. Il est aussi possible que ton système immunitaire soit tout simplement moins résistant que d’autres et la génétique y est pour quelque chose.

Autres raisons possibles : la déshydratation - le corps manquant de liquide, il ne fonctionne pas correctement - l’excès de caféine et d’alcool mais aussi une mauvaise hygiène bucco-dentaire - notre bouche abritant un grand nombre de bactéries et de microbes, ces derniers peuvent se transmettre - ou encore un manque de vitamine D. Il faut donc commencer par essayer de traiter ces problèmes en priorité, en essayant de boire beaucoup d’eau, de diminuer sa consommation de caféine et d’alcool, de bien se brosser les dents et de faire le plein de vitamine D. Ça ne marche toujours pas ? Voici quelques conseils à suivre pour renforcer ton système immunitaire.

Faire le plein de zinc, de fer et de vitamine C

La vitamine C est connue pour stimuler le système immunitaire, notamment dans la fabrication des lymphocytes T. On la trouve dans les légumes crus (choux, poivrons, radis) et les fruits comme les agrumes, les fruits rouges et les fruits exotiques, mais aussi le brocoli, la pomme de terre, le chou de Bruxelles, le poireau, la mâche, l’endive. 

Le zinc est un minéral clé pour lutter contre les infections. Il est directement impliqué dans le bon fonctionnement du thymus, l’organe à l’origine de la production des globules blancs et des anticorps. On en trouve notamment dans les viandes blanches et rouges, les poissons, les fruits de mer, les crustacés et les œufs, ou encore en complément alimentaire.

Le fer est également connu pour participer à la formation des globules rouges et à la régénération des lymphocytes. On en trouve dans la viande, en particulier la viande rouge, le boudin noir, les abats comme le foie, les fruits de mer, le poisson, les moules ou encore les légumes secs. Il s'assimile mieux avec de la vitamine C.

Enfin, les oméga 3 et la vitamine D contenus dans les poissons gras comme le saumon encouragent également la production de cellules immunitaires et activent des globules blancs (lymphocytes T) nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes . 

Dormir suffisamment

Une nuit blanche suffit à affaiblir le système immunitaire, car elle réduit le nombre d’une certaine famille de globules blancs. Le sommeil est très important car il aide le corps à se reposer et à remettre son système immunitaire sur les rails, afin d'être au top de sa forme pour combattre les infections. Les médecins conseillent de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit. 

Faire une cure de probiotiques

70 % de notre système immunitaire se trouve dans les intestins. Il est donc conseillé de faire une cure de probiotiques (lactobacilles) pour renforcer sa muqueuse intestinale. Une étude a notamment montré que prendre un mélange de lactobacilles, tous les jours pendant 12 semaines, réduit le risque d’attraper un rhume. On en trouve dans les yaourts, à raison de 1 à 2 par jour, ou dans les compléments alimentaires.

Pratiquer une activité physique régulière

L'exercice physique permet non seulement de réduire les hormones du stress - qui peuvent notamment affaiblir le système immunitaire - mais également de booster les défenses immunitaires pendant et après l’exercice. Ainsi, une activité physique régulière permet d'avoir moins de risques de contracter un virus mais également des symptômes moins sévères ainsi qu’une guérison plus rapide en cas d’infection. Il ne faut pas non plus y aller trop fort car une pratique trop excessive peut avoir l'effet contraire, en affaiblissant le système immunitaire.

Santé