Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Je n'aime pas ma voix, que faire pour l'améliorer ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Je n'aime pas ma voix, que faire pour l'améliorer ?

Les personnes qui adorent leur voix se comptent sur les doigts de la main. Pour la plupart, s'entendre parler relève du cauchemar. Mais est-il possible d'apprendre à l'aimer et si oui, comment ?

"La voix est la musique de l'âme". Plus qu'un moyen de s'exprimer et de se faire comprendre, c'est le reflet de notre personnalité. Elle varie selon les émotions que l'on ressent, l'énergie de notre corps, notre santé mais aussi selon notre caractère. "Une personnalité plus réservée se traduit par une voix plus douce", explique notamment l’orthophoniste Joana Révis pour le magazine Néon. Elle fait donc partie intégrante de ce que l'on est et c'est pourquoi il est important de l'aimer. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire, surtout quand on l'entend sur un répondeur ou un enregistrement audio et qu'on découvre qu'elle est totalement différente que ce qu'on entend dans notre bouche, à l'intérieur de nous. 

D'ailleurs, comment se fait-il qu'on n'entende pas notre voix de la même façon que les autres ? C'est tout simplement parce qu'on l'entend à travers nos os, alors que les autres l'entendent à travers l'air. Et l'os et l'air ont des densités très différentes. C'est pourquoi nous entendons notre voix plus grave qu'elle ne l'est en réalité. Pour certains, cela ne pose pas de problème. Ils semblent d'ailleurs nés pour parler au téléphone ou à la radio. Mais pour d'autres, ils se découvrent une voix stridente, nasillarde, enfantine ou encore cassée, qu'ils se mettent immédiatement à détester. Résultat : ils n'osent plus trop prendre la parole en public. Heureusement, il existe quelques exercices pour l'améliorer, ou du moins la poser.

Premièrement, avant de prendre la parole en public, il est important de bien échauffer sa voix. Après tout, elle provient du muscle vocal et comme n'importe quel muscle, ce dernier a besoin d'être échauffé correctement avant d'être sollicité. Cela permet d'habituer sa voix et d'éviter ainsi le risque de blessure en parlant trop fort et trop longtemps d'un coup. Comment s'échauffer ? D'abord, en faisant vibrer ses lèvres, bouche fermée, puis en faisant des vocalises en partant du plus grave jusqu'au plus aigu. 

Deuxièmement, on libère son diaphragme afin de bien respirer et d'avoir assez de souffle pour porter sa voix. Il suffit de localiser son diaphragme en riant et de masser la zone pendant quelques instants. Ensuite, on attrape la peau du ventre et tout en la gardant dans ses mains, on lit ou on chante à voix haute. On relâche et on recommence plusieurs fois. Cela permet non seulement d’activer les muscles profonds qui jouent sur le diaphragme et de libérer le souffle. Enfin, on se tient droit. La posture est en effet très importante lorsqu'on parle, car la circulation de l'air en dépend. Pour que la voix résonne, il faut redresser le dos et les abdos.

Travailler sa voix est un bon moyen de l'améliorer, mais elle ne changera pas non plus du tout au tout. Cela dit, il sera plus facile d'apprendre à l'apprivoiser et à l'aimer davantage. Le théâtre et le chant sont notamment d'excellentes activités pour apprendre à poser sa voix, mais aussi à composer avec sa voix imparfaite et ainsi à lâcher prise plus facilement. 

Psycho