Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Gynécologue : comment ça se passe ?

Publié par
l'Etudiant Trendy
, le
No thumbnail

*LAW & SEXO - Le gynecologue est un specialiste dont l'activite se rapporte au corps feminin et plus precisement a l'ensemble des organes sexuels et reproducteurs. Son role est d'accompagner les adolescentes qui demarrent leur vie sexuelle mais aussi les femmes enceintes. Son role est aussi de prevenir toute pathologie liee a ces organes. *

Qui doit le consulter et à quelle fréquence ?

Toutes les femmes devraient consulter régulièrement un(e) gynécologue. Les garçons, eux, consultent un autre spécialiste, l’urologue ou l’andrologue.

La première consultation chez le gynéco doit se faire dès les premiers rapports sexuels ou même lors de l’apparition des premières règles. On entend parfois dire que le mieux serait de consulter un(e) gynéco avant le premier rapport sexuel pour obtenir une contraception efficace : les préservatifs (masculins ou féminins) aussi existent !

Côté fréqence, l’idéal est de consulter son/sa gynécologue une fois par an. Mais en cas de questions ou de doutes, et surtout si un symptôme inconnu apparait, il vaut mieux consulter sans attendre.

Comment choisir son/sa gynécologue ?

Souvent, une ado opte pour le/la gynéco de sa mère. Parfois c’est un peu gênant surtout quand on souhaite préserver son intimité et son éventuelle vie sexuelle. Sachez que le/la gynéco est un médecin, il/elle est donc tenu au secret médical : il lui est interdit de raconter ce qu’une patiente lui a dit lors d’une consultation, même à quelqu'un de la famille.

Bref, libre à vous de choisir de consulter le/la gynéco qui vous plait et même de changer de spécialiste en cours de route si vous ne vous sentez pas à l’aise.

Et peu importe votre sexualité, personne n’est dispensé d’examen gynécologique ! Les bisexuelles et les lesbiennes non plus, loin de là. Vous êtes une fille et vous avez des rapports sexuels avec d’autres filles ? Et votre gynéco vous regarde bizarrement quand vous lui en parlez et il/elle n’est pas capable de vous conseiller en matière de protection ? Alors CHANGEZ DE GYNÉCO et surtout, consultez la brochure de prévention intitulée « Tomber la culotte ! ».

Enfin, si vous craignez de consulter un/e gynéco pour la première fois, vous pouvez lire cet article.

A quoi sert la consultation chez un(e) gynécologue ?

Ces consultations servent à la fois de suivi médical général (santé, poids, etc...) mais elles servent également à dépister d’éventuelles pathologies plus ou moins graves. Elles peuvent d’ailleurs être très utiles pour mieux comprendre son corps et/ou adopter une contraception efficace et adaptée.

Le/la gynécologue peut apporter des conseils en matière de sexualité et apporter un précieux soutien en cas de problème plus conséquent : contraception mal adaptée, grossesse non désirée, avortement, etc.

Voilà pourquoi il est préférable de consulter un/e gynécologue dès qu’une préoccupation d’ordre sexuel apparait dans votre vie.

Comment se déroule une consultation ?

Une consultation de contrôle ne dure pas plus de 30 minutes. Après une petite série de questions, le/la gynécologue contrôle le poids et la tension. Ensuite, place à l’examen gynécologique proprement dit. Concrètement ? La patiente est allongée sur la table d’examen, les jambes écartées (sans culotte, of course !). En premier lieu, le/la gynécologue examine la vulve, le col de l’utérus et les ovaires, à l’aide d’un spéculum (petit instrument étroit et long en métal ou plastique). Le but ? Détecter d’éventuelles irritations ou infections. L’examen sera ensuite complété par un toucher vaginal ganté et par une palpation des organes génitaux internes (vagin et col de l’utérus), durant lequel le médecin appuie un peu sur votre abdomen.

Un frottis peut aussi être réalisé : cela consiste en un recueil de cellules du col de l’utérus et du fond du vagin avec une petite spatule ou un bâtonnet. Ce n’est pas douloureux, juste désagréable ! L’analyse des cellules en laboratoire permet de déceler la présence d’éventuels germes. Enfin, le médecin pourra procéder à l’examen des seins ainsi qu’à leur palpation afin d’y découvrir de potentielles masses suspectes. Il/elle pourra aussi vous indiquer la marche à suivre pour pratiquer cet examen chez vous, toute seule comme une grande. Mieux vaut prévenir que guérir !

Love & Sexo