Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Beauté

Gel douche ou savon, lequel choisir pour votre peau ?

Publié par
Anne-Solange Tardy
, le
Gel douche ou savon, lequel choisir pour votre peau ?

Mine de rien, c'est important de connaître les produits qui vous conviennent ou pas sous la douche, parce que très souvent, c’est le seul soin que vous offrez à votre corps. Alors autant bien profiter de ce moment de détente en suivant ces quelques conseils.**

Si vous êtes réticent(e) à tous les autres soins (hydratation, massage, gommage...), essayez au moins de bien choisir votre produit lavant.

Gel douche ou savon ?

Classiquement, on distingue les savons et les gels douches. Mais il existe d'autres produits lavants, tels que les pains dermatologiques. Alors, lequel choisir ? Et convient-il pour tout le corps ?

Le savon. Il est généralement composé d'un mélange de soude et d'une matière grasse (le savon de Marseille traditionnel est préparé avec de l'huile d'olive et de la soude, par exemple), et s'il est le plus connu des produits lavants, il est aussi de moins en moins utilisé sous nos contrées occidentales. Les blogueuses lui reprochent généralement de dessécher la peau. En fait, à cause de son pH proche de 10, il a tendance à perturber l'acidité de la peau (dont le pH est plus proche de 5). Les savons sont de plus en plus souvent enrichis en agents hydratants qui limitent le dessèchement de la peau et dans ce cas, on les appelle des savons « surgras ».

Les gels douche. Ils sont plus simples et plus pratiques à utiliser, plus hygiéniques aussi – parce qu'ils sont à l'abri de l'air – et souvent moins agressifs pour la peau. Ils offrent en plus un choix suffisamment vaste pour trouver celui qui vous plaît... Et à moins d'avoir des petits problèmes de peau bien précis (on adoptera des gels spécialisés, type « pour peaux sensibles » dans ce cas), n'importe quel gel douche peut faire l'affaire. Il suffit de le choisir en fonction de critères plus esthétiques que pratiques : parfum, texture... Mais il existe une variété infinie de gels douche qui apportent leur petit plus : un supplément d'hydratation, sans parfum pour les peaux (et les nez !) sensibles...

Les pains dermatologiques. Il existe maintenant des savons « sans savon ». On les appelle « pains dermatologiques » et ils sont à base de tensioactifs synthétiques dont le pH est plus proche de celui de la peau, donc plus doux pour elle.

Pour mon intimité, dois-je prévoir un produit différent ?

Les gels intimes sont conçus pour les femmes au terrain fragile et sujettes à tous les petits désagréments féminins : mycoses, cystites, etc. Pour aider à limiter la casse, certains médecins préconisent l'utilisation de ces savons supposés protéger la flore vaginale. Mais ce n'est pas, loin s'en faut, l'avis de tous. Tout simplement parce que le vagin... sécrète son propre savon ! Les muqueuses sont naturellement recouvertes d'un film hydrolipidique qui contient de l'acide lactique. Ce dernier protège le vagin de l'apparition des germes. En d'autres termes, nous n'aurions même pas besoin d'utiliser un détergent pour cette partie fragile de notre anatomie, un simple jet d'eau suffirait donc à lui garantir une hygiène satisfaisante !

Cinq conseils pour une bonne douche

En effet, le savon n'est pas le seul élément d'une douche optimisée pour faire de nous des filles/gars parfait(e)s. Voici les secrets de la douche idéale.

1. Limitez le temps sous la douche

Sous la douche, cinq minutes suffisent amplement pour se laver. Vous pouvez vous accorder jusqu'à dix minutes les jours où vous avez vraiment besoin de vous détendre... Quant au bain, n'y restez pas plus de vingt minutes.

2. Rincez !

Même les savons les plus doux, même les « gels crème » ont besoin d'être rincés, faute de quoi ils agressent terriblement la peau.

3. Ne cherchez pas à décaper la peau

Exit les gants de crin et autres brosses grattantes chaque matin. Réservez-les, si vous aimez, à des soins ponctuels. Pour tous les jours, privilégiez un gant de toilette tout simple ou, pourquoi pas, une fleur de bain (que vous penserez à changer régulièrement).

4. Protégez-vous du calcaire

Si vous avez la peau qui tiraille en sortant de la douche, c'est probablement dû au calcaire contenu dans l'eau. Pas grand-chose à faire pour éviter ça donc, si ce n'est de bien hydrater sa peau après la douche. Pour celles qui peuvent investir, il existe des filtres qui se fixent au pommeau de douche et qui retiennent les produits irritants comme le calcaire ou le chlore. Il faut compter entre 50 € et 100 €.

5. Séchez-vous correctement

À chaque fois que vous utilisez de l'eau (même si c'est un brumisateur), il est capital de bien se sécher. Loin d'être « hydratante », l'eau déposée à la surface du corps « appelle » celle qui est contenue dans la peau. Alors choisissez une serviette douce et ne frottez pas comme une malade pour vous sécher plus vite : ça ne sèche pas plus vite et, là encore, ça assèche la peau.

Hydratation, mon amour

Donc appliquez les bonnes méthodes du visage au reste du corps. Avec quelques petits aménagements tout de même. Une chose curieuse : beaucoup de femmes zappent tout simplement l'étape crème sur le corps. Les excuses : « ça prend du temps » (deux minutes montre en main), « ça colle » (plus depuis des années), « ça fait des boutons » (mauvaise pioche : à chaque type de peau correspond sa crème)... Et pourtant, c'est bien aussi, d'avoir une jolie peau satinée.

Hydratez le plus souvent possible. Il faut garder à l'esprit que la peau est toujours ravie d'avoir son petit surplus d'hydratation. À partir du moment où l'on utilise la bonne crème (une crème trop riche sur une peau grasse peut être responsable de l'apparition de petits boutons ou de points noirs, par exemple). En clair : hydratez le plus souvent possible. Matin et soir si ça vous chante, deux ou trois fois par semaine si c'est pas trop votre truc.

Insistez sur les zones sèches du corps. Certaines zones du corps sont par nature plus sèches, y compris lorsque dans l'ensemble on a essentiellement une peau grasse : les coudes, les genoux, la plante des pieds, parfois aussi les mollets, les mains...

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter, une fois de plus, à hydrater au maximum en insistant bien sur ces zones sèches, et en utilisant, pourquoi pas, des huiles sèches, qui donnent instantanément un aspect velouté et brillant à la peau.

Crédits : PlainPicture

Beauté