Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Ciné & Séries TV

Faut-il aller voir "Transformers: The Last Knight" ?

Publié par
Stéphane Moret
, le
Faut-il aller voir "Transformers: The Last Knight" ?

CRITIQUE. Retour des robots géants pour une nouvelle aventure qui promet de vous en mettre plein les yeux. Alors, convaincant ou pas ? Notre avis sur le nouveau "Transformers".

L'histoire

Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n'est plus là. C'est à une coalition inattendue associant Cade Yeager (Mark Wahlberg), Bumblebee, un lord anglais (Anthony Hopkins) et un professeur d'Oxford (Laura Haddock) que revient la mission de sauver la planète. Sauf que tout prend racine plus de mille six cents ans auparavant.

Pourquoi aller le voir

On pouvait légitimement se demander si un cinquième épisode était nécessaire, notamment en voyant l'exemple des franchises comme "Fast & Furious" ou "Pirates des Caraïbes" qui s'émoussent. Mais ici, le réalisateur Michael Bay réinvente la saga, en allant puiser du côté des "Mission : impossible" (avec une quête spectaculaire sur plusieurs continents, de Cuba à Londres en passant par les États-Unis) et en empruntant aux univers d'"Uncharted" et de "Tomb Raider", une preuve de plus que cinéma et jeu vidéo font bon ménage.

En effet, le combat des robots est relégué au second plan, et l'intrigue – si elle n'est pas très poussée – est plutôt tournée vers l'aventure. Elle trouve son origine à l'époque du roi Arthur et de Camelot, et le dénouement tient à une relique qu'il faut trouver et maîtriser. Rafraîchissant.

Autre point qui pourrait vous inciter à vous déplacer : l'humour. Celui des vannes qu'échangent les robots entre eux reste classique, mais on apprécie celui insufflé par des acteurs à l'aura plutôt chic comme Anthony Hopkins, Stanley Tucci et John Turturro, qui s'amusent comme des petits fous avec les dialogues et situations. L'apport de personnages comme le robot Sqweeks, proche d'un Wall-E, achèvera de convaincre les plus jeunes.

Et puis, autant se le dire, c'est du cinéma qui en met plein les yeux. Michael Bay a beau être caricaturé pour ses ralentis, ses effets de lumière et ses explosions, payer 10 euros pour voir un film en salle prend tout son sens avec ce blockbuster, tant on est plongé dans un univers "bigger than life".

Bref, on y va ou pas ?

Et comment ! Outre le petit plaisir de retrouver Josh Duhamel dans son rôle de militaire après les trois premiers épisodes, on note qu' Omar Sy participe à la saga en prêtant sa voix à Hot Rod, un robot "frenchy". Ce film divertissant vous fera passer un bon moment, que ce soit avec les fans originels de la saga, un peu plus vieux que vous, entre amis, ou avec des plus jeunes. C'est l'été, place au pop-corn, et autant aller au cinéma en prendre plein les yeux plutôt que de le regarder sur un petit écran chez vous.

"Transformers: The Last Knight" de Michael Bay, avec Mark Wahlberg, Anthony Hopkins, Laura Haddock.

Ciné & Séries TV