Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes

Étudiant et parent : CAF, CROUS, mutuelle... les aides auxquelles vous avez droit

Publié par
Aude Lorriaux
, le
No thumbnail

Avant même de commencer à lire ces lignes, le premier conseil à donner aux étudiantes et étudiants qui ont un enfant est de prendre rendez-vous, le plus rapidement possible, avec un assistant social de votre CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) ou de votre CAF (Caisse d'allocations familiales). Il vous donnera des conseils personnalisés. En attendant, voici l'éventail des aides possibles.

Côté CAF (caisse d'allocations familiales)

Vous aurez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (la Paje) qui comprend une prime à la naissance (912 € dès le septième mois de grossesse), une allocation de base (182,43 € par mois jusqu'aux 3 ans de l'enfant), et un complément de libre choix du mode de garde (qui peut aller jusqu'à 452 € par mois). Attention ! La grossesse doit être déclarée dans les 14 premières semaines à votre CAF. Toutes ces aides sont sous conditions de ressources, vous trouverez les informations sur la page dédiée à la petite enfance de la Caf.

N'oubliez pas non plus les autres aides de cet organisme, qui ne sont pas spécifiques à l'arrivée d'un enfant : aides au logement, revenu de solidarité active (qui est sans conditions d'âge si vous avez un enfant à charge et si vous ne percevez pas un revenu d'activité au moins égal à 500 € par mois), et allocation de soutien familial (pour élever un enfant privé de l'aide de l'un ou de ses deux parents).

Côté CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires)

Vous pourrez peut-être toucherune bourse sur critères sociaux en remplissant votre dossier social étudiant. Sachez que si vous n'y aviez pas droit avant d'avoir un enfant, cela a peut-être changé : avoir un bébé donne des “points” , selon Nicole Bordaberry, conseillère technique aux affaires sociales au Cnous. D'autres aides existent, toujours via le CROUS, comme celle du Fonds national d'aide d'urgence, qui peut être versée comme une aide ponctuelle si vous êtes déjà boursière, ou comme une aide annuelle si vous ne l'êtes pas.

Sans oublier...

Sachez aussi que les conseils généraux ont un mandat de protection maternelle et infantile, et procurent aussi des aides via leurs centres sociaux. Enfin, si vous en avez une, pensez à votre mutuelle complémentaire : elle octroie le plus souvent un "forfait naissance", d'un montant de 150 € environ.

L'exemple d'Aurore, étudiante et maman de 2 enfants

Être mère et étudiante, même sans travailler, et même sans conjoint pour partager les frais, est difficile, mais c'est possible. Du moins dans certaines villes, où les loyers sont peu chers, comme à Angoulême (16), où vivait Aurore : “ Toutes les aides cumulées ne faisaient environ 600 €, et je ne payais que 70 € de loyer grâce à mon HLM et aux aides aux logements. La crèche , comme j'étais considérée comme ayant de faibles revenus, ne me coûtait que 25 € par mois , et j'avais aussi des aides pour payer mon électricité. Évidemment je ne partais pas en vacances aux Caraïbes mais je m'en sortais !” explique-t-elle.

Etudes