Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
tracking
Ma vie d'étudiant Etudes

Étudiant aux États-Unis, en colocation je vivrais

Publié par
Marie Demarque
, le
No thumbnail

Rares sont les étudiants américains qui habitent chez leurs parents pendant leurs études. En grande partie parce qu'ils déménagent loin de chez eux dans des campus universitaires gigantesques qui ressemblent pour la plupart à des mini-villes dans la ville.

Sur la côte est des États-Unis, il existe, comme en France, un certain nombre de résidences universitaires. Ce sont les “dorms”, situés directement sur le campus. Les étudiants habitent donc à 5 minutes à pied de leurs salles de classe, et surtout des bibliothèques, dont la plupart restent ouvertes très tard dans la nuit, voire 24 h/24.

Plongée en plein “Friends”

Pour la plupart des autres jeunes Américains qui étudient dans des campus plus éloignés des grandes villes, la vie s'organise très souvent en colocation. Ils sont généralement 3 ou 4 à se partager un grand appartement ou une maison. Lorsque l'on entre chez eux, on a parfois l'impression de plonger dans l'un des épisodes de la cultissime série "Friends". Les canapés sont la pièce maîtresse du salon, le réfrigérateur est divisé en plusieurs étages et selon qu'il s'agit d'une coloc de filles ou de garçons, le tas de vaisselle qui traîne dans l'évier est plus ou moins élevé (les conseils de Trendy pour éviter que la cuisine en coloc ne tourne au cauchemar).

Le système d'enseignement américain est tel que les étudiants ont moins de cours qu'en France, mais passent beaucoup de temps à préparer des exposés ou à effectuer des “readings”, ces listes de textes souvent très longues qu'ils doivent résumer avant chaque leçon. Il y a donc presque toujours quelqu'un à la maison, et la colocation ressemble parfois à un moulin où se croisent les étudiants qui vont et viennent (en voiture) entre 2 heures de classe.

Crédits : meltygroup

Etudes