Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Jobs & Stages

Études + job : l'équation infernale ?

Publié par
Lauren Mezière
, le

En 2014, on comptait plus de 7 étudiants sur 10 travaillant pour financer leurs études, et ce chiffre pourrait encore progresser. Concilier travail salarié et études, est-ce vraiment possible ? Ça peut le devenir si vous suivez les conseils de Trendy…

1. N'en faites pas trop

Cumuler un job chronophage et des études n'entraîne pas forcément un échec au bout de l'année universitaire, mais y contribue grandement. Trois heures de travail par jour (soit une quinzaine d'heures par semaine), c'est une bonne limite, surtout si vous gagnez votre salaire dans une entreprise avec laquelle vos études n'ont aucun lien. Gare au burn-out étudiant : pour chaque heure travaillée dans la semaine, n'oubliez pas que vous devrez trouver un créneau supplémentaire pour bosser vos cours, le week-end, voire la nuit... D'où la nécessité de trouver le bon équilibre entre job et fac !

2. Profitez des aménagements que votre fac propose

Dispense de contrôle continu, d'assiduité, statut d'étudiant salarié... à chaque fac ses aménagements et ses conditions. La plupart réclame la présentation d'un contrat de travail en bonne et due forme, certaines universités autorisent les dispenses à partir d'un certain nombre d'heures travaillées par année universitaire... Renseignez-vous auprès de l'administration de votre fac pour établir un planning qui vous corresponde.

3. Trouvez un job compatible avec vos études

Certains boulots sont plus avantageux que d'autres si vous souhaitez poursuivre sereinement vos études. Le baby-sitting, c'est une bonne solution pour emporter ses cours et réviser pendant que les enfants dorment. Pour les futurs profs, adressez-vous aux agences de soutien scolaire. Vous pouvez aussi vous diriger déjà vers le type d'entreprises auquel vos études vous préparent.

4. Ménagez des transitions

Passer directement du travail salarié aux tâches universitaires est non seulement contre-productif, mais peut s'avérer nocif pour votre santé. Histoire de décompresser, laissez le boulot derrière vous, en effectuant par exemple le trajet de retour à pied ou en vélo. Ça vous permet d'évacuer le stress des heures de travail. Idem entre les cours et la reprise du taf : le temps d'un café en terrasse ou d'une petite sieste, déconnectez avec votre vie d'étudiant pour mieux appréhender votre vie de jeune actif.

5. Gardez du temps pour ne rien faire

Ni cours, ni boulot, ni activité extra-universitaire : rien, on vous a dit ! Juste vous, votre clic-clac et un bon bouquin ou une série télé. Se laisser le droit à rêvasser, c'est aussi permettre à votre cerveau d'évacuer le trop-plein de stress et d'informations.

Jobs & Stages