Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Colocation

En coloc' et en couple : comment gérer ?

Publié par
Nina Keller
, le
En coloc' et en couple : comment gérer ?

*À moins de vivre avec des moines ou un coloc etranger transi d'amour pour sa belle restee au pays, vous aurez l'immense chance de rencontrer les promis ou les promises de vos colocs… et de leur presenter vous-meme votre cher(e) et tendre ! Petits conseils pour que ces histoires d'amour ne ruinent pas votre vie en communaute. *

Bien évidemment, il y a quelques règles de savoir-vivre à respecter impérativement, afin de respecter l'intimité de chacun.

L'art de la discrétion

Il faut bien aborder l'épineuse question de l'épaisseur des cloisons, qui ne va pas sans son corollaire, à savoir, heu ! comment dire, la discrétion ou au contraire l'exubérance de certains échanges amoureux...

Pour y aller franco, c'est parfois un peu gênant de connaître dans les moindres détails la façon dont Charlotte prend du bon temps avec ses Jules. Et de se retrouver le matin à devoir partager ses Craquottes avec le monsieur dont vous savez pertinemment qu'il a eu une petite panne la veille au soir... C'est un exemple... Donc... pensez à baisser le volume, pour le confort de toute la coloc !

Quand ça devient sérieux

Et quand un ou un(e) chérie commence à se transformer en affaire sérieuse et qu'il ou elle dort quatre soirs par semaine à l'appart, ça peut commencer à poser des problèmes.

D'abord, selon une logique mathématique implacable, ça fait moins de mètres carrés par tête de pipe, car on doit partager l'espace avec une personne supplémentaire. Davantage de temps d'attente devant la salle de bains, le frigo qui se vide plus vite, etc.

Le ou la chérie est peut-être très sympa, mais au départ c'était une coloc à quatre, dans un appart prévu pour quatre. Convoquez un conseil extraordinaire de tous les colocs (sans le ou la chérie), et exposez le problème.

Si tout se passe bien, le coloc concerné aura compris qu'il avait un peu abusé et tâchera donc de ramener un peu moins sa moitié à la maison. Il est possible aussi qu'il vous fasse la demande officielle que sa moitié intègre la coloc.

Accueillir un(e) chéri(e) dans la coloc

Discutez-en entre vous. Si tout le monde est ok pour accueillir le(la) chéri(e) et que l'appart le permet, pourquoi pas ? Tout d'abord, avertissez le proprio pour savoir s'il est d'accord, et pour qu'il fasse un avenant au bail.

Ensuite, modifiez légèrement vos règles de vie commune pour les adapter au (à la) nouveau(elle) arrivant(e). Sachez seulement que ce n'est pas toujours évident de vivre en coloc avec un couple, car vous serez un jour ou l'autre, fatalement, les témoins involontaires de leurs éventuelles prises de bec...

Dire au coloc que sa moitié n'est pas la bienvenue

Autre cas de figure : le(la) petit(e) chéri(e) vous insupporte et vous ne pouvez pas le(la) voir en peinture. Il est pour vous hors de question de l'inclure dans la coloc. Là, la situation devient très délicate...

Ainsi, Giovanni témoigne : "Une fois, Magali, une fille qui vivait ici, est partie se marier à Los Angeles et, en revenant, son mari dormait tout le temps ici. Au bout d'un moment, on s'est dit : ‘C'est plus une coloc à quatre, c'est quoi, une coloc à cinq ?’ On s'est un peu disputés mais, au bout de quelque temps, ils sont partis tous les deux pour s'installer en couple."

L'évidence, c'est qu'il faut en parler, au risque de mettre le coloc concerné un peu mal à l'aise... Faites preuve de beaucoup de tact et n'employez pas de mots trop durs, pour le froisser le moins possible. S'il a des neurones en bon état de marche, il aura compris qu'il a sérieusement intérêt à réduire les visites de sa(son) chéri(e), sous peine de déclaration de guerre larvée.

De votre côté, un peu de diplomatie et de tolérance, s'il vous plaît ! Et puis, si vraiment c'est l'amour fou, il partira de lui-même pour s'installer en couple...

Colocation