Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Emballages : comment faire l’impasse

Publié par
Éléonore de
, le
Emballages : comment faire l’impasse

Ras-le-bol de tous ces emballages alimentaires qui vous polluent la vie ! Vous seriez prêt(e) à mettre le paquet pour les limiter au maximum ? Trendy vous indique quelques gestes simples et vraiment très emballants.

Avez-vous déjà pris le temps d'observer un rayon de supermarché ? Tous ces emballages vous semblent-ils bien utiles ? Sans leur présence, cesseriez-vous pour autant d'acheter ces produits ? Si on comprend l'intérêt des marques à miser sur leur packaging, que vous apportent-ils, à part quelques aller-retour inutiles à la benne ? Écolo convaincu ou pas, vous êtes certainement preneur(se) d'astuces zéro déchet pour économiser quelques grammes de cartons et de plastiques superflus.

Pensez grand

Champions de l'emballage, les packs groupés sont censés nous faciliter la vie... tout en la polluant. Prenez les yaourts par exemple. Ils sont généralement conditionnés dans des pots en plastique, eux-mêmes recouverts d'un carton. Premier réflexe : privilégiez les grands formats aux portions individuelles. Vous pouvez prendre l'habitude d'acheter un grand pot que vous transférerez ensuite dans des contenants réutilisables. * *

Fuyez aussi les fruits et légumes en barquettes pour vous fournir directement au rayon primeur. C'est tout de même plus agréable de faire votre propre sélection ! Sachez également que les produits locaux sont souvent moins emballés car ils ne nécessitent pas autant de protection pour leur transport.

Le vrac c'est fantastique !

Quand c'est possible, optez pour les produits en vrac. Café, noix, pâtes, légumes secs, graines, céréales, biscuits... la plupart des aliments de longue conservation sont disponibles sous cette forme. La vente en vrac grappille de plus en plus de place sur les rayonnages des grandes enseignes.

Accessibles en libre service, vous vous servez vous-même, selon la quantité dont vous avez besoin. Une option particulièrement économique et écologique car elle lutte contre le gaspillage. Dans le même souci de vous dispenser de l'emballage, préférez la viande, la charcuterie, le poisson ou le fromage à la découpe, directement au comptoir. Pour le savon ou les produits nettoyants : ayez le réflexe éco-recharges à verser dans un bidon réutilisable.

Cuisinez maison

Faute de temps, la tentation est grande de vous jeter sur le premier plat préparé venu. Erreur ! Ces plats "clé en main" prennent plus de place dans votre poubelle que dans votre estomac. La solution ? Cuisiner ! Vous verrez, ce n'est pas si compliqué.

Vous pouvez par exemple profiter de la préparation de votre dîner pour vous concocter une salade ou une soupe avec les rebuts. Ou prévoir une portion supplémentaire à réserver pour le repas du lendemain. Une opération transparente en quelque sorte !

Préférez l'eau du robinet. L'eau vendue en bouteille génère en effet 10 à 20 millions de mètres cubes de déchets par an. Inutile d'en rajouter !

Faites vos courses équipé(e)

En caisse : refusez systématiquement les sacs proposés et troquez-les contre un cabas, un panier, un tote-bag en tissu ou un filet de provision. Pensez à apporter vos propres boîtes hermétiques en verre ou vos bocaux qui serviront à stocker vos produits chez vous.

Et une ou deux bouteilles en verre pour transporter les aliments liquides (huile, miel, vinaigre, etc.). N'hésitez pas à réutiliser vos vieux emballages type boîte d'œufs ou barquette.

Emballez vous-même !

Les emballages nous poursuivent jusque dans notre frigo. Il existe heureusement une alternative au film alimentaire étirable ou au papier d'alu : le film en tissu lavable, imperméabilisé avec de la cire d'abeille bio. Ces films alimentaires sont réutilisables et peuvent servir pour emballer vos sandwichs ou protéger les fruits et légumes entamés, le beurre, le fromage...

Vous en trouverez en magasin bio, chez des producteurs ou sur Internet à environ 7 € l'unité. Vous pouvez aussi en fabriquer à l'aide d'un bout de vieille chemise lavée et recouverte de cire d'abeille que vous passerez 5 minutes au four à 80 degrés. Malin !

Budget