Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

De nouveaux moyens pour arrêter de fumer

Publié par
Lauren Mezière
, le
De nouveaux moyens pour arrêter de fumer

Vous fumez et ne savez plus comment faire pour arrêter ? Si les patchs, les nicorettes ou l'hypnose n'ont donné aucun résultat, voici quelques nouvelles pistes à explorer…

Participer au mois sans tabac

Et si c'était le gouvernement qui vous aidait à arrêter de fumer ? Nouvelle disposition du ministère de la Santé, le mois sans tabac propose aux fumeurs de relever le défi d'un sevrage en 28 jours. Selon les agences régionales de santé qui pilotent cette opération en novembre, un mois sans cigarettes multiplie par 5 les chances d'arrêter de fumer définitivement. Vous pouvez d'ailleurs vous lancer ce challenge n'importe quand dans l'année en motivant quelques-uns de vos amis et connaissances, et en vous soutenant grâce aux réseaux sociaux !

L'isothérapie

Pour ceux qui ont l'habitude d'utiliser ce type de traitements, l'homéopathie peut apporter une aide plus précieuse qu'on ne le croit : le pharmacien peut ainsi effectuer une préparation homéopathique à prendre sous forme de gélules. En prendre une avant chaque cigarette permet au fumeur d'éliminer plus de nicotine par les urines. Les besoins en nicotine vont diminuer progressivement, faisant chuter la consommation de tabac.

La cigarette électronique

Si ses effets réels sur la santé doivent encore faire l'objet d'études, la cigarette électronique semble cependant apporter une aide réelle à nombre de fumeurs. Il faut reconnaître que la possibilité de varier les parfums permet de se désaccoutumer en douceur du goût de la cigarette.

Le paquet de cigarettes connecté

Un paquet de cigarettes relié à votre smartphone vous permet de fixer un objectif journalier. Ce paquet s'ouvre par reconnaissance de vos empreintes digitales, et ne délivre chaque jour que le nombre de cigarettes que vous avez décidé de vous octroyer. Incorruptible !

Un vaccin anti-tabac

L'élaboration d'un vaccin anti-tabac est à l'étude depuis plus de 10 ans, mais jusqu'à présent, aucune substance n'avait donné de résultats encourageants. Mais en mars 2016, pour la première fois, un vaccin a pu être testé avec succès sur des souris : des chercheurs en immunologie et en biochimie du Worm Institute for Research and Medicine ont pu prouver qu'il était possible de diminuer les effets de la nicotine chez les rongeurs, en mettant au point un vaccin capable de "dresser" nos anticorps à supprimer la nicotine présente dans le sang avant qu'elle n'atteigne le cerveau. Résultat : on ressent moins de plaisir à fumer une cigarette, et la dépendance s'installe plus difficilement. Il faudra cependant attendre plusieurs années avant qu'un tel vaccin ne soit mis en place sur le marché... s'il l'est un jour !

Santé