Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Déco

Coronavirus : Comment faire son masque de protection soi-même ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Coronavirus : Comment faire son masque de protection soi-même ?

Vers un port du masque généralisé ? Dans son dernier discours, Emmanuel Macron a annoncé la généralisation d'un masque grand public accessible à chaque Français dès le 11 mai. Mais en attendant le 11 mai, on peut toujours se fabriquer son propre masque en tissu pour se protéger un minimum.

Pour éviter d'attraper le coronavirus et de le propager, la meilleure solution est de rester chez soi. Mais il faut bien aller faire des courses de temps en temps pour se nourrir ! Et dans ces cas-là, il faut respecter à la lettre les gestes barrière, en se lavant bien les mains avant et après, en évitant de se toucher le visage, en éternuant ou toussant dans son coude et en prenant ses distances avec les autres. Le truc, c'est que ce n'est pas toujours facile, de rester à distance des autres, surtout dans un supermarché, ou les couloirs ne sont pas larges. La solution ? Porter un masque en tissu ! Et c'est l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui le préconise.

"Nous devons réserver les masques médicaux et chirurgicaux au personnel en première ligne. Mais l'idée d'utiliser des masques recouvrant les voies respiratoires ou la bouche pour empêcher que la toux ou le reniflement projette la maladie dans l'environnement et vers les autres n'est pas une mauvaise idée en soi", a notamment déclaré le docteur Mike Ryan, expert en situations d'urgence à l'OMS. Mais alors, comment faire son propre masque ? On te donne trois tutos différents !

Le masque en tissu

Pour le masque en tissu, il faut une machine à coudre ou un kit de couture au minimum. Il faut également plusieurs chutes de tissu en coton ou en lin de préférence, deux morceaux de 15 centimètres d'élastiques ou de ficelle, bandes de tissu ou liens pour les cheveux, une aiguille, du fil et une paire de ciseaux. Pour la suite du tuto, c'est par ICI. L'avantage, c'est qu'il est réutilisable. Il faut le nettoyer après chaque utilisation à 60 degrés, au minimum pendant trente minutes.

Le masque en papier

Pas de machine à coudre ni de kit de couture ? Voici une alternative proposée par le professeur Garin, un ancien Médecin du Service de Santé des Armées et expert en risque biologique et infectieux. Il s'agit d'un masque en papier, réalisé avec une agrafeuse ! C'est très facile et ça ne prend même pas 5 minutes. Bon, par contre, il n'est pas lavable et réutilisable, il faut en refaire un à chaque fois.

Crédit : TIMC lab - YouTube

Le masque bandana

Si tu as un bandana chez toi, c'est l'option rapide par excellence. Par contre, il ne pourra pas être porté plus de deux heures d'affilée et il faudra le laver à 60 degrés après chaque utilisation. Aussi simple que bonjour et un peu stylé en même temps, on ne demande pas mieux.

Ce qu'il est important de retenir, c'est qu'il faut se laver les mains avant et après toute manipulation du masque. Et surtout, il ne faut jamais toucher la face du masque directement. On le saisit par les élastiques seulement. Une fois le masque en place, on ne se touche pas le visage. Enfin, on pense à bien le laver après chaque usage, à 60 degrés pendant une trentaine de minutes au minimum, et bien attendre qu'il sèche avant de le remettre. C'est pourquoi on conseille d'en faire plusieurs, afin de ne jamais être en manque.

Déco