Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Permis

Conduite accompagnée : 5 façons de détendre ses parents

Publié par
Lauren Mezière
, le
Conduite accompagnée : 5 façons de détendre ses parents

La conduite accompagnée avec les parents peut être une source de stress et de conflits. Apprenez à désamorcer les situations les plus explosives pour un apprentissage en toute sérénité.

Avec votre moniteur, tout se passait parfaitement : vous avez bouclé vos vingt heures sans aucun problème, réussi à prendre confiance en vous. Bref, vous étiez prêt à poursuivre l'aventure avec vos parents. Sauf que la situation s'est envenimée : loin d'être les accompagnateurs sereins dont vous rêviez, ils vous crispent à la moindre occasion. Pour faire redescendre la pression, il va vous falloir un peu de fermeté et beaucoup de diplomatie...

1. Expliquez à vos parents que la méthode du moniteur n'est pas forcément la leur

Vos parents conduisent depuis des décennies : ils ont acquis des automatismes qui ne sont pas encore les vôtres, et peut-être aussi quelques mauvaises habitudes que vous ne devriez pas imiter. Après chaque séance de conduite avec eux, prenez le temps d'un petit débrief sur vos points de désaccord : expliquez ce que vous avez appris et ce qui vous reste encore à acquérir, et posez des questions à vos parents sur leur propre apprentissage. Le dialogue devrait porter ses fruits.

2. Ils vous stressent ? Mettez vite le holà

L'idée n'est pas de se lancer dans une énième dispute, mais de poser clairement les bases de votre "collaboration" : vous êtes prêt à suivre leurs conseils et à faire tous les efforts nécessaires, pas à vous faire hurler dessus à chaque manœuvre délicate. Rappelez-leur que vous mettre la pression au plus mauvais moment peut être dangereux pour vous comme pour eux. Quand vous passez derrière le volant, vous êtes en droit d'exiger un peu de calme.

3. Revoyez les bases avec eux

Si vous sentez que vous êtes en train de perdre vos acquis, ou que vos parents tiennent à ce que vous maîtrisiez telle ou telle manœuvre, proposez-leur de conduire un moment dans un lieu loin de la circulation, un parking par exemple. Vous serez forcément plus détendus et plus à l'écoute des demandes de l'autre.

4. Montrez-leur que vous maîtrisez toutes les règles de sécurité

Ne freinez pas au dernier moment, allez-y mollo sur l'accélérateur et restez très attentif. Essayez également d'intégrer les conseils de vos parents en la matière. Bref, prouvez-leur que vous ne vous destinez pas à une carrière de "fou du volant" et que votre sécurité, ainsi que celle de vos passagers, a une réelle importance à vos yeux.

5. Présentez-leur votre moniteur

Si vos heures de conduite avec votre prof se sont bien déroulées, celui-ci pourra rassurer vos parents en évoquant vos progrès et vos points forts. Il pourra également conseiller vos parents sur la méthode à suivre et éventuellement les aspects de votre conduite à travailler. Passer par un intermédiaire adulte et compétent peut se révéler des plus bénéfiques si vous avez le sentiment que la situation est bloquée entre vos parents et vous. Certains examinateurs peuvent même proposer un examen blanc aux parents un peu trop sûrs d'eux, histoire de leur montrer que tout n'est pas parfait non plus dans leur conduite...

Permis