Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Comment savoir si on a une infection sexuellement transmissible ?

Publié par
l'Etudiant Trendy
, le
No thumbnail

* LA QUESTION QUI TUE - Pr eliminaires, excitation, sentiments, complexes... pour toute une serie de questions Love & Sexo, des reponses courtes et simples de l'Etudiant Trendy.*

Des signes anormaux (les symptômes) sur le corps, comme des rougeurs, irritations, douleurs au bas-ventre, écoulement vaginal ou urétral, brûlures en urinant, ganglions à l’aine, ulcérations ou boutons et petites verrues… sont le plus souvent causés par une IST (infection sexuellement transmissible) mais pas toujours.

Quels que soient les signes d’alerte, il faut consulter un médecin qui fera le diagnostic et prescrira le traitement nécessaire. Le médecin est soumis au secret professionnel et ne révélera pas ce qui lui sera dit. Si une IST est diagnostiquée , il faudra également traiter la (le ou les) partenaire(s), sinon il y a risque de nouvelle contamination.

Le traitement des IST est le plus souvent simple et efficace à condition d’être bien adapté. Des centres spécialisés, dispensaires anti-vénériens et CPEF (Centre de Planification ou d'Education Familiale) existent dans chaque département. Les examens et les traitements y sont gratuits et anonymes (aucun papier d’identité n’est demandé).

Il est important de suivre un traitement car il peut y avoir des complications telles que la stérilité, le cancer du col de l’utérus, les maladies neurologiques graves, la cirrhose et le cancer du foie. Par ailleurs, les IST favorisent la transmission du VIH en cas de rapport sexuel non protégé avec une personne porteuse du virus du sida.

Love & Sexo