Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes

Comment concilier passion et études ?

Publié par
Déborah Vital
, le
Comment concilier passion et études ?

Assurer en cours et vivre à fond sa passion : la galère ? Pas forcément, si vous parvenez à bien vous organiser. Pour vous lancer dans l'aventure, la rigueur doit devenir votre plus fidèle partenaire. Pour vous aider, Trendy a demandé à trois passionnés de raconter comment ils organisent leur emploi du temps.

Clément, Ophélie et Valentin : 3 passionnés qui n'oublient pas la réussite scolaire. // © Photos fournies par les témoins

Ophélie, 24 ans, vit à Dijon (Côte-d'Or), et est passionnée de danse depuis toujours. Clément, 19 ans, tout jeune bachelier de Gignac dans l'Hérault, pratique le volley-ball depuis l'âge de 6 ans. Valentin, 18 ans, à Comines, dans le Nord, a deux passions naissantes : la musique électro et le portage de géant. "Une activité traditionnelle dans le Nord, qui consiste à se placer sous les carcasses en osier des géants d'osier de les porter, pour les faire défiler et danser sur la musique." Quelles conséquences ont leurs passions sur leur temps d'étude ?

Quand on aime, on ne compte pas… ses heures

Pendant ses études supérieures, Ophélie dédiait ses soirées et week-ends à la danse : avec sa troupe, pour le plaisir de s'entraîner, mais aussi pour donner des cours. Clément consacre "environ cinq heures par jour " au volley , en tant que joueur, arbitre et entraîneur de l'équipe féminine de son club.

Valentin réserve une heure par jour à la musique : "Je fais des mix, je cherche de nouveaux sons". Et, chaque semaine, avec deux amis, il anime une émission de radio sur radiofl.fr. Le portage de géant occupe en plus "une demi-journée par week-end en moyenne".

Trouver du temps libre, c'est du boulot !

Mener de front études et passion nécessite de régler son emploi du temps de manière très rigoureuse. En licence professionnelle de paysagiste, les choses se sont corsées pour Ophélie. "J'étais en alternance, j'avais 35 heures minimum de cours par semaine, et des examens dont le niveau était plus élevé. Avec mes entraînements en plus de mes heures de cours de danse, ça me faisait de grosses journées."

Et lorsqu'elle était en DUT information-communication, même problème : " Je bossais un max en cours, comme ça, je n'avais pratiquement rien à faire en dehors , cela me libérait du temps pour danser."

Valentin compte mettre la priorité sur ses études cette année. Mais sans sacrifier sa passion pour autant, grâce à une bonne organisation : " Je planifie tout à l'avance et j'essaie de ne pas trop déborder , de me tenir à mon emploi du temps."

Pour s'en sortir, chaque minute doit être utilisée efficacement. En cours, l'attention doit être au maximum. Et, entre deux cours, chaque moment libre, doit être mis à profit pour "réviser ou vous avancer dans votre travail car il est difficile de se mettre à taffer quand on rentre de l'entraînement", rappelle Clément.

Des efforts... récompensés

Lorsqu'une passion prend tant de place, pourquoi ne pas envisager d'en faire son métier ? Pour Ophélie, c'est fait *: "J'ai fini mes études et je donne des cours de danse à temps complet." Avec une sécurité en plus : " *Si un jour je ne peux plus danser à cause d'une blessure, mon diplôme me permettra de trouver du travail."

Pour Valentin, tout reste encore à faire, mais il a déjà sa petite idée : après le bac, il souhaite faire une école pour devenir animateur radio. Clément s'investira à fond dans le volley-ball cette année, puisqu'il a été accepté en licence 1 de Staps à Montpellier. "Ça me permettra de mieux associer le volley et les études , c'est plus facile de me motiver pour travailler dans la filière qui m'intéresse." Avec pour but final de vivre de cette passion.

*Article initialement publié en septembre 2016.

Vous avez aussi une passion qui prend du temps dans votre vie ? Témoignez dans les commentaires de cet article, et partagez vos astuces pour organiser votre emploi du temps.

Etudes