Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Food

Colocation : les courses en toute zénitude

Publié par
Nina Keller
, le
Colocation : les courses en toute zénitude

Pour les courses, probl eme des colocs devant l'Éternel, differents systemes sont envisageables : chacun pour soi, cagnotte commune... Petit tour d'horizon des solutions possibles.

La solution perso

C'est la solution la plus simple : chacun fait ses courses, ce qui n'empêche pas de se prêter des produits et de s'inviter à dîner. Attention dans ce cas à bien respecter le partage des zones du frigo (lire notre article « Comment organiser la cuisine en colocation ? »)... Ne piquez les yaourts de votre coloc sans lui demander la permission avant !

C'est le système choisi par Alexa : « Les courses, on les fait plutôt chacun de notre côté, mais ça nous arrive souvent de manger ensemble quand on est là tous les deux. Si je fais un gratin, je le mets sur la table et c'est pour tout le monde. On prend une fois dans les courses de l'un, une fois dans les courses de l'autre. »

La solution cagnotte

Le principe : chacun dépose chaque mois dans une cagnotte le montant fixé ensemble. Ce montant par personne peut tenir compte de plusieurs paramètres : fréquence des repas à la maison, amis souvent invités à dîner, gros ou petit consommateur de produits un peu plus chers (viande, alcool). À vous de vous organiser ensuite pour aller physiquement faire ces courses.

Attention... Le vrai risque, dans l'organisation des courses communes, réside dans les non-dits que chacun entretient autour de l'argent.

L'addition au restau

Imaginez une soirée entre potes au restau : un des amis est vraiment ric-rac et fait exprès de ne commander qu'une tomates-mozzarella, quand les autres ont pris le menu entrée+plat+dessert. À la fin du dîner, quelqu'un propose de diviser l'addition par le nombre de convives, pour simplifier. Le tomates-mozza, il ose rien dire mais il fait la gueule, il s'était prévu un budget de 10 € pas plus. Il aura l'impression de finir la soirée dépouillé, obligé de manger des jambon-beurre tout le reste de la semaine.

Ce n'est pas facile de parler de ses problèmes de fric... pudeur, orgueil, timidité, le rapport à l'argent n'est jamais simple. Faites donc un point, lors de votre emménagement, et dites clairement et simplement aux autres le montant de votre budget mensuel. Sans chichis, sans embarras, pour que tout le monde sache à quoi s'en tenir.

La solution cas par cas

C'est le système le plus juste pour chacun, mais le plus compliqué : vous faites tous des courses communes et vous affichez les tickets de caisse en stabilotant qui a payé quoi et quand (une couleur par coloc), pour réajuster en fin de mois.

Pour les calculs de réajustement, soit le plus matheux des colocataires se dévoue, soit vous vous chargez de cette tâche chacun à votre tour.

La solution prise de tête

Évidemment, il y a des mois où certains colocs sont moins là que d'autres. Alors, si ça reste assez exceptionnel, on peut se dire que, sur l'année, entre les absences des uns et des autres, ça s'équilibre.

Par contre, il arrive parfois qu'un des colocs soit vraiment moins souvent à la maison parce qu'il dort trois soirs par semaine chez sa copine, ou qu'en revanche un autre déjeune là tous les jours parce qu'il bosse énormément à la maison. Dans ce cas, faites de savants calculs pour essayer, peut-être, de trouver un « coût moyen » par jour et par personne, à multiplier ensuite par le nombre de jours de présence dans le mois...

Si aucune de ces solutions de nous satisfait totalement, rien ne vous empêche de varier les plaisirs, de passer des courses en commun aux courses perso selon les mois et les éventuelles difficultés.

A consulter aussi :

- La colocation : pour quoi, pour qui ? - Etes-vous vraiment fait pour la colocation ? - Chercher une colocation, tout un programme ! - Avec qui fonder une colocation : amis ou inconnus ? - Profil du colocataire idéal - Un dossier de colocation béton ! - DOSSIER « Comment intégrer une colocation déjà formée ? » - DOSSIER « Trouver une colocation : agence immobilière ou particulier ? » - DOSSIER « Annonces de colocation, mode d'emploi » - DOSSIER « Colocation : nos conseils pour les visites d'appart » - Je recrute des colocs ! - Faut-il choisir une colocation mixte ? - Coloc internationale : alchimie ou cacophonie ? - La colocation avec des personnes âgées - Colocation : partager les chambres sans s'étriper - Comment organiser la cuisine en colocation ? - Comment payer les factures en colocation ? - Le ménage en colocation : yes, you can! - Colocation : petits travaux sans gros chantier - Comment gérer les squats occasionnels dans ma coloc ? - Comment concilier colocation et vie de couple ? - Colocation : au secours, j'étouffe ! - DOSSIER « Colocation : quand le rêve vire au cauchemar » - Colocation : avez-vous besoin d'un garant ? - DOSSIER « Bail, loyer, clause de solidarité : tout savoir sur le contrat de colocation » - Colocation : comment faire pour l'assurance ? - Colocation : l'état des lieux d'entrée en colocation - Gaz, électricité, Internet : les démarches à effectuer en colocation - DOSSIER « Ce qu'il faut faire avant de quitter une colocation » - Colocation : l'état des lieux de sortie - Colocation : que faire en cas de discrimination ? - Colocataires contre propriétaire : comment résoudre les différends ? - Colocation : des loyers impayés à l'expulsion - Colocation : les aides au logement

Food