Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Collégiens, lycéens... comme eux, changez le monde de demain

Publié par
Martin Rhodes
, le
Collégiens, lycéens... comme eux, changez le monde de demain

Reveil olfactif, pansement intelligent, robot-jardinier... voici quelques-unes des innovations technologiques de cette annee 2015. Leur particularite ? Elles ont ete inventees par des jeunes de 13 a 19 ans. Alors, si vous aussi vous avez des idees, n'hesitez plus, lancez-vous pour inventer le futur.

Raymond Wang a remporté l'équivalent du "prix Nobel de sciences" pour les lycéens. // © Intel

À 17 ans, il met au point un système qui purifie l'air dans les avions

Il faut le voir présenter ce projet qui lui a permis de remporter le Gordon E. Moore Award (assorti de 75.000 US$, environ 67.500 €), sorte de prix Nobel de la science et des technologies décerné aux lycéens par le fabricant de microprocesseurs Intel. Son nœud de cravate est impeccable, son pitch est rudement bien mené. Il sourit, il fixe du regard, il ne bafouille pas. L'attitude de celui qui croit dur comme fer en son prototype.

Dans un avion, une personne atteinte d'une maladie infectieuse peut en contaminer des dizaines d'autres en toussant ou en éternuant. C'est le constat qu'à fait Raymond Wang après avoir analysé les flux de l'air dans la cabine d'un avion. Le jeune Canadien de 17 ans a alors inventé une pièce munie de petits volets directionnels qui, une fois installée dans le système de ventilation, dirige l'air vers le sol et non pas vers le visage des passagers.

Découvrez la vidéo

À 17 ans, elle invente le pansement 2.0

Sandrine Bayard et son "pansement qui pense" ont reçu plusieurs distinctions. // © Expo Sciences

Il existe des expériences qui bouleversent, qui donnent envie de faire avancer les choses. C'est en voyant sa grand-mère victime d'une brûlure souffrir le martyre à chaque changement de pansement que Sandrine Bayard a eu le déclic. À seulement 17 ans, cette étudiante québecoise en sciences naturelles a créé un pansement résistant capable de mesurer la quantité de bactéries contenue dans une plaie. Ce système permet de surveiller sans rien toucher, de laisser cicatriser sans encourir le risque d'une infection.

"Le pansement qui pense" a reçu plusieurs distinctions, dont le prix Ernest C. Manning dans la catégorie innovation. Comme l'a rappelé Jennifer Diakiw, la présidente de la fondation, "Le calibre et l'ingéniosité du projet de Sandrine montrent que l'âge ne fait pas obstacle à l'innovation".

À 19 ans, il commercialise un réveil olfactif

Guillaume Rolland, médaille d'or au concours Lépine avec son réveil olfactif. // © Photo fournie par le témoin

Côté pile, Guillaume Rolland est un élève studieux, calme et appliqué. Côté face, il crée frénétiquement et défend ses innovations corps et âme. Il en a toujours été ainsi. À 13 ans, il met au point une machine à infuser le thé et dépose son premier brevet à l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi). Trois ans plus tard, le magazine "Sciences & vie junior" vante l'ingéniosité de son prototype de réveil olfactif. Ce dernier lui vaudra notamment une médaille d'or au concours Lépine. Les politiques – dont Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique – s'extasient, mais Guillaume Rolland poursuit ses études comme si de rien n'était. Après un bac S mention très bien, il intègre le cycle ingénieur de l'université de technologie de Compiègne (UTC).

À seulement 19 ans, Guillaume Rolland lance la commercialisation de son réveil par diffusion de senteurs SensorWake. Les inventions qui voient le jour et qui connaissent le succès sont généralement celles qui "obsèdent" leur créateur.

Découvrez la vidéo

À 13 et 14 ans, ils créent un moyen de dépister les IST

Muaz Nawaz, Daanyaal Ali et Chirag Shah, les trois lauréats du prix santé de l'édition 2015 des TeenTech Awards. // © TeenTech

Un préservatif qui change de couleur. Non pas pour le plaisir des yeux, mais pour détecter d'éventuelles infections sexuellement transmissibles (IST). Muaz Nawaz, Daanyaal Ali et Chirag Shah – trois collégiens britanniques âgés de 13 et 14 ans – ont remporté le prix santé de l'édition 2015 des TeenTech Awards. Leur projet : S.T.Eye, un préservatif en latex qui se colore au contact d'une infection. L'herpès le fait devenir jaune et la syphilis bleu, par exemple.

Lors des TeenTech, les trois compères ont expliqué vouloir offrir la possibilité, à ceux qu'un rendez-vous chez le médecin rebute, d'effectuer le test immédiatement et en privé.

À 14 ans, Il construit un robot-jardinier

Eliott Sarrey, prix "incubateur" de la Google Science Fair 2015. // © Photo fournie par le témoin

30.000. C'est le nombre de résultats associés par Google au mot-clé "Eliott Sarrey". Le petit inventeur lorrain est désormais une star des médias. On a pu le voir au journal télévisé de France 3 présenter Bot2Karot, un robot piloté par une application capable de biner, arroser et repiquer. "Peut-être que dans quelques années [ma création] remplacera les tracteurs", a t-il lancé face caméra. On a aussi pu entendre sur France info son enthousiasme à l'idée de participer à la finale californienne de la Google Science Fair, la compétition internationale des apprentis scientifiques, lors de laquelle Il a remporté le prix "incubateur", le 21 septembre 2015.

À la question "Quelle est votre prochaine invention", Eliott Sarrey a tout simplement répondu : "Un robot pour ranger ma chambre". Un génie des technologies peut cacher un génie de la répartie.

Crédits : Expo Sciences

Psycho