Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Budget étudiant trop serré : les AGORAé peuvent vous sauver

Publié par
Gabrielle Rocca
, le
Budget étudiant trop serré : les AGORAé peuvent vous sauver

Vous avez peu de moyens pour vivre correctement, vous soigner et etudier ? L'association FAGE (Federation des associations generales etudiantes) peut vous venir en aide en vous proposant des solutions grace a AGORAe (Agora etudiantes), dedie a la solidarite entre ses adherents. Decouverte de ses epiceries solidaires et de ses lieux d'echange lors des Rencontres nationales du 22 novembre 2013, a Paris.

Une situation alarmante

L’association FAGE part d’un constat alarmant : aujourd’hui, le contexte économique aidant, la précarité frappe de plein fouet les étudiants. Dégradation de l’alimentation, délaissement des études et des soins et isolement en sont les conséquences : 35% des étudiants affirment sauter au moins 3 repas par semaine, 38% déclarent avoir une alimentation malsaine, 19% négligent leurs études au profit de leur job étudiant, 26% se sentent isolés et 12% renoncent à des soins médicaux faute de moyens et de temps.

Enfin, les étudiants précaires sont parfois contraints d’abandonner leurs études. Ils arrivent dans la vie active sans diplôme et sans expérience professionnelle, ce qui pénalise fortement leur insertion sur le marché du travail. C’est dans ce contexte que la FAGE a décidé de créer et de soutenir AGORAé afin de répondre aux besoins sociaux de ces étudiants, c’est-à-dire se nourrir, se loger, se soigner et étudier.

La solution AGORAé

Le réseau se définit comme des « espaces d’échanges et de solidarité » : aujourd’hui au nombre de 7 et comptant déjà 577 bénéficiaires de l’aide alimentaire en France, les antennes AGORAé sont avant tout des lieux où les étudiants en difficulté peuvent se fournir en aliments dans les épiceries solidaires où les produits sont vendus à 20% de leur prix de marché.

L’accès à ces épiceries est soumis à certains critères sociaux : seuls les étudiants ayant moins de 7 € par jour pour vivre y ont accès. Cependant, l’offre alimentaire s’accompagne d’une vraie dynamique d’échange et de solidarité ouverte à tous : dans chaque antenne, l’étudiant peut échanger et retrouver un lien social à travers des activités culturelles et des associations ou partir en vacances. *L’objectif d’AGORAé est de permettre à l’étudiant de consacrer plus de temps à ses études. *

AGORAé : enjeux et développements d’aujourd’hui et de demain

Ne pas stigmatiser les étudiants qui viennent se fournir dans les épiceries solidaires : c’est le principal défi que se sont imposés les porteurs des projets AGORAé. Les produits ne sont donc pas gratuits et les étudiants conservent l’anonymat. Aujourd’hui, le défi de la stigmatisation semble relevé.

Encore récent, le phénomène AGORAé ne cesse de se développer. On compte aujourd’hui environ 7.220 participants aux activités-événements organisés par l’association. Et après Lyon, Nice, Brest, Lille, Nancy et Orsay, la septième antenne vient d'ouvrir ses portes à Strasbourg, le 5 décembre 2013.

Le réseau AGORAé

Sept antennes sont aujourd'hui ouvertes en France : - à Lyon, grâce à GAELIS, depuis octobre 2011 - à Nice, grâce à la FACE 06, depuis janvier 2012 ; - à Brest, grâce à la Fédé B, depuis septembre 2012 ; - à Lille, grâce à la FEUCL, depuis octobre 2012 ; - à Nancy, grâce à la FéDEN, depuis avril 2013 ; - à Orsay, grâce à la FAPS, depuis mai 2013. - à Strasbourg, grâce à l'AFGES, depuis décembre 2013.

Budget