Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Manga, BD, Livres

Breaking BD : "Le bleu est une couleur chaude", de Julie Maroh

Publié par
Stéphane Moret
, le

Vous aimez les BD ? Ça tombe bien, Trendy aussi. À l'honneur dans cette deuxieme chronique de Breaking BD, deux albums sur un sujet rarement aborde : l'homosexualite feminine.

Plusieurs points communs dans les deux albums présentés. Pour commencer, leurs auteurs sont des auteures. Eh oui, les femmes aussi savent faire des bandes dessinées, contrairement à ce que pouvait laisser penser la sélection 100 % masculine pour le Grand Prix du festival d'Angoulême ! Elles traitent chacune à leur façon, mais toutes deux avec justesse et pudeur, de l'homosexualité chez les filles. Deux albums de 160 pages chacun, dans lesquels on voit la vie en bleu.

Crédit : LetudiantTV - YouTube

La BD coup de cœur

"Le bleu est une couleur chaude" raconte l'histoire de Clémentine, une lycéenne qui s’interroge sur sa sexualité. Elle ne comprend pas pourquoi elle reste insensible au charme des garçons devant lesquels ses copines bavent. Et puis, quelques temps plus tard, elle croise le chemin d’Emma, une fille plus âgée qu’elle à l’étrange chevelure bleue.

L’auteure traite le thème de l'homosexualité féminine avec une infinie délicatesse, abordant les faits comme ils se présentent dans la réalité, sans l’enjoliver ni la noircir. Comment ne pas ressentir d'empathie envers Clémentine ? Plus d'un lecteur versera sa petite larme en tournant les dernières pages ! Julie Maroh a effectué un travail incroyable sur la couleur et le graphisme. Magnifique ! Éditions Glénat, mars 2010 (réédition oct. 2013), 160 p., 17,50 €.

*Un mot sur l'auteure : *Julie Maroh a été formée à l'ESAAT de Roubaix et à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. "Le bleu est une couleur chaude" a obtenu le prix du public au Festival d'Angoulême 2011 et a été adapté au cinéma par Abdelatif Kechiche sous le titre "La Vie d'Adèle" (Palme d'Or au Festival de Cannes 2013). Depuis lors, elle a publié d'autres albums : "Skandalon", "Brahms" et "City Gender".

Une autre BD sur le même thème

"L'Enterrement de mes ex", de Gauthier : quand elle arrive en 5e, Charlotte a enfin une meilleure amie, Sophie. Elles s'entendent super bien et parfois, dans l'intimité, elles s'échangent des bisous. Mais quand elles commencent à subir des moqueries de "camarades" sur le fait qu'elles soient toujours ensemble, Sophie décide de prendre ses distances. C'est seulement une fois en classe de première que Charlotte aura sa première véritable relation avec une fille. Un album qui témoigne de l'ignorance et du rejet de l'homosexualité féminine. Éditions 6 Pieds Sous Terre, févr. 2015, 160 p., 15 €.

Manga, BD, Livres