Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Web & High Tech

Best of des buzz de l'année : les 6 mots trendy à retenir

Publié par
Stéphane Moret
, le

Selfie, Snapchat, Twerk… Ces mots ont fait le buzz a un moment ou un autre de l'annee 2013, parce que vous avez initie ces tendances ou les avez adoptees. Session de rattrapage sur les phenomenes qu'il ne fallait pas rater, pour ne pas vous sentir le boloss de la soiree si vous en entendez parler lors de vos fetes de fin d'annee !

* Selfie.* Le phénomène de l’année. Tout le monde s’y est mis, jusqu’aux plus grandes personnalités.

Avant, quand vous étiez seul et que vous vouliez une photo de vous, vous demandiez au touriste qui passait par là de la faire. Désormais, grâce à votre smartphone, vous pouvez faire tranquillement votre timide et ne rien demander à personne.

Avant, quand vous étiez dans votre salle de bains pour choisir une tenue, vous ne pouviez compter que sur vous. Désormais, vous envoyez une photo de votre reflet dans le miroir, et tout le monde peut vous dire ce qu’il en pense, même si pour vous, leur avis ne compte pas.

Du coup, toutes les dérives imaginables ont suivi. On se prend en selfie pour un oui ou un non, jouant sur le culte de soi. Mais relativisons : Madonna, Beyoncé, et même Obama ou le Pape s’y sont mis. C’est devenu un véritable outil marketing. Le selfie, y a pas plus Trendy !

Hashtag . Indéniablement le mot de l’année, même si certains ont voulu le traduire par “mot-dièse” (#NonMais !) Le hashtag, réinitié par l’utilisation intensive de Twitter, s’est imposé partout, notamment auprès de la communauté étudiante, qui a résumé ses émotions par des phrases ou des mots précédés du #. Du coup, Facebook s’y est mis, Google+ aussi.

Il est apparu dans de nombreux clips (Blurred Lines de Robin Thicke) et s’est aussi invité dans les titres de chansons : #ThatPower de Will.I.Am, ou #Beautiful de Mariah Carey et Miguel, par exemple. Même les émissions télé s’appuient dessus pour que les internautes commentent le show. Ça va trop loin ? Possible. Du coup, l’animateur américain Jimmy Fallon préfère en rire, avec Justin Timberlake, dans cette vidéo où ils parlent en hashtags. #OnAime

Crédit : The Tonight Show Starring Jimmy Fallon - YouTube

Binge-Watching. Qui, aujourd'hui, ne regarde pas de séries télé, beaucoup, plein et tout le temps ? Il y a même un nouveau challenge : avoir tout vu avant tout le monde. Et visionner celles qui sont incontournables le plus rapidement possible. Pour cela, il y a le Binge-Watching, une nouvelle manière de regarder les séries initiée par des étudiants : regarder des marathons d’épisodes – parfois une saison complète à l'affilée –, quitte à y passer des nuits blanches.

Inspiré du Binge-Drinking, qui consiste à boire beaucoup et vite jusqu’à se mettre dans un état plus que second, le Binge-Watching est entré dans la culture US : 61 % des Américains le pratiquent, encouragés notamment par le nouveau modèle de distribution de Netflix, qui dévoile par exemple les 12 épisodes de “House of Cards” le même jour. Les téléspectateurs n’attendent plus une semaine entre chaque épisode, ils y passent le week-end pour tout voir. En France, Canal+ Séries s’y est mis, en diffusant les saisons complètes de ses hits en une seule fois, chaque samedi dès 20h50, jusqu’à 8h du mat’.

Harlem Shake. En 2012, le monde était perdu, on ne savait plus sur quoi se reposer, avec la crise et tout ça. Et puis un chanteur coréen du nom de Psy est arrivé avec son “Gangnam Style”, et ça a permis à tout le monde de ne plus penser. Au bout de six mois, ça n'a plus marché, le monde était de nouveau perdu, avec la crise et tout ça. Il fallait un nouveau phénomène “Buzz, coco” pour éviter aux gens de penser. Des étudiants un peu éméchés ont alors sauvé le monde : sur le son du DJ Baauer, ils ont dansé de manière éthylique pendant 15 secondes avant de se déchaîner pendant 15 autres secondes, dans un montage bi-plan “cut”. Quasiment tous les établissements d’enseignement supérieur du monde ont créé le leur, faisant du Harlem Shake le phénomène viral du printemps. Mais voilà, tout ça ne durera que quelques semaines, avant que le monde, paniqué, ne se réfugie dans une valeur sûre du Web pour ne plus penser : les vidéos de chat... Oh My Dog !

Twerk. La danse de l’été n’a pas été imposée par une bouteille de soda jaune avec la pulpe au fond, comme ce fut le cas pour “la Lambada”, mais par l’icône des ados devenue rebelle marketée et qui secoue aussi sa pulpe : la chanteuse Miley Cyrus. Avec son titre “We Can’t Stop” , l’ex-égérie de Disney relance le twerk, cette danse d’étudiantes dans les boîtes de nuit américaines, dans laquelle on se lance après quelques verres de trop et à une heure avancée de la nuit. Le twerk n’est pas nouveau : vos parents appelaient ça “Bouger son boule”, mais on pose un mot “2013” sur ce mouvement de l’arrière-train, également présent dans le clip de Major Lazer , ou dans les paroles de chansons, comme “Let me see what you’re twerking with”, redevenu populaire. À tel point que l'animateur américain Jimmy Kimmel a créé une vidéo virale du "Twerk-fail" :

Crédit : Caitlin Heller - YouTube

Snapchat . C’est l’appli de l’année. Dans une période où l’éphémère est roi, Snapchat propose de prendre des photos et de les envoyer à ses amis , qui ne pourront la consulter que 5 à 6 secondes avant que celle-ci ne s’efface. C'est un lieu de créativité, puisque vous pouvez dessiner sur vos photos. Une nouvelle manière de s’amuser, provoquer, réinventer les codes. Du coup, le verbe “snaper” est apparu, avant de disparaître aussitôt.

*Et pour vous ? Quelles tendances du Web ont marqué votre vie d'étudiant cette année ? *

Web & High Tech