Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Bénévole en association, pour aider les autres… et s’éclater

Publié par
Claire Chédeville
, le
Bénévole en association, pour aider les autres… et s’éclater

Récolter des fonds, défendre une cause ou faire vivre sa ville peut parfois sembler contraignant. Mais Sandra, Noémie et Marie ont trouvé dans cette activité bénévole, un engagement profondément humain.

"J'avais vraiment envie d'agir pour les autres , c'était important pour moi de faire partie d'une association, alors je me suis engagée dans une filière du Rotary Club, le Rotaract d'Évian-Thonon (74)", raconte Sandra, 25 ans, étudiante en master de sciences politiques à Lyon. Le Rotary Club est une association qui a pour but d'améliorer les conditions de vie de chacun dans le monde. "Humainement, c'est très enrichissant, et le club a pour vocation l'insertion professionnelle des jeunes, une cause qui me tient à cœur", ajoute la jeune femme. Grâce aux événements organisés par le groupe, les bénévoles ont déjà pu reverser deux chèques à des associations locales.

Noémie, 25 ans diplômée d'un master de droit notarial à Lyon, a choisi, quant à elle, de s'engager pour sa ville. Elle participe à l'organisation de nombreux événements autour des arts de la rue (festivals, fêtes foraines, fête de la musique, etc.). "J'avais envie de faire vivre les habitants de Thonon-les-Bains (74) mais aussi de rencontrer des gens et de partager des moments agréables avec eux. On se sent à la fois utile et entourée d'un nouveau groupe d'amis !"

Le temps, la condition indispensable pour s'engager

Avant de vous engager, vous devez être certain(e) de libérer une plage horaire régulière afin de vous consacrer pleinement à ce nouveau projet. "On a une réunion toutes les deux semaines, et je réserve au moins une à deux heures par semaine pour l'organisation. Il faut y ajouter le temps que prennent les évènements en eux-mêmes", explique Sandra. Marie, 24 ans, étudiante en master études européennes à la Sorbonne à Paris, a choisi de développer le pôle journal de l'association Eurosorbonne. Leur mission : fédérer les étudiants autour de l'Europe.

"Mon engagement requiert environ deux heures par jour. J'organise une réunion toutes les semaines, c'est donc assez contraignant. Et il ne faut pas faire faux bond à son équipe", souligne-t-elle. De son côté, Noémie a un emploi du temps plus flexible. "Nous ne sommes pas obligés d'être présents tout le temps, mais il faut l'être sur le plus d'événements possibles."

Comment s'intégrer à une association

"J'ai déposé la demande auprès du Rotary International pour faire partie du club. Le président du Rotaract m'a accompagnée dans les démarches", témoigne Sandra. Entre l'envie de s'engager et s'inscrire, il n'y a qu'un pas et c'est plutôt facile de rejoindre un groupe de bénévoles. "Une amie qui travaillait déjà dans l'association m'a proposé d'essayer, et j'ai immédiatement rejoint Thonon-Evènement. Je n'ai même pas eu le temps d'y réfléchir", raconte Noémie. Marie a été directement contactée par l'association de son université afin de diriger le pôle "média" de l'association.

Dans d'autres cas, la demande peut se faire auprès de la mairie ou directement en envoyant un courrier à l'association. Les modalités dépendent de chaque organisme. "J'avais peur qu'on regarde mon CV mais ils ont juste évalué mon implication", sourit Sandra.

Quelques exemples d'associations internationales • Vive les assosSolidarités InternationalFrance Bénévolat

Psycho