Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Beauté

Beauté : et si vous adoptiez les produits cruelty-free ?

Publié par
Déborah Vital
, le
Beauté : et si vous adoptiez les produits cruelty-free ?

Si vous arrêtiez de vous embellir au détriment des animaux ? Aujourd’hui, il est possible de maquiller sans maltraiter la moindre mignonne petite boule de poils. Trendy vous dévoile la marche à suivre !

Décryptez les codes

La tendance cruelty-free, qui consiste à choisir de ne jamais acheter de marques ayant recours à l'expérimentation animale, ni pour tester les composants, ni sur le produit fini, gagne du terrain. Si vous aussi, vous souhaitez rallier le mouvement, vous devrez apprendre à reconnaître les marques qui se veulent "cruelty-free" des autres. Comment ? En décryptant les codes.

Le réflexe le plus simple à adopter ? Regarder si le packaging porte le logo d'un label (souvent symbolisé par un petit lapin). Il en existe plusieurs : Choose Cruelty Free, Leaping Bunny, PETA, Vegan Society, One Voice... Attention cependant : si certains sont fiables et sérieux comme Choose Cruelty Free, Leaping Bunny, PETA, les critères de certification et le degré de tolérance varient énormément d'un label à l'autre.

Il est donc utile de vous renseigner sur leur politique avant de choisir ou non de vous y fier, en vous documentant sur la marque ou en vous référant à ce tableau.

Tableau récapitulatif qui peut vous aider à identifier les marques cruelty-free. // © Precious Life

Consultez également aux listes établies par des blogueuses engagées dans la cause comme Gala's blog, La petite noisette ou Ma vie sans cruauté. Elles sont mises à jour dès que nécessaire. Consultez-les régulièrement, car il arrive qu'une marque change d'éthique. Conséquence : certaines s'ajoutent à la liste, d'autres en sortent.

Soyez plus malins que les marques

Des marques se targuent d'être cruelty-free en omettant un petit détail : elles sont implantées en Chine. Problème ? Les tests sur les animaux y sont obligatoires. Une marque peut donc très bien être qualifiée de cruelty-free en France, mais fermer les yeux sur la façon dont sont traités ses produits ailleurs. C'est le cas par exemple de Melvita, L'Occitane, Bourgeois, Yves Rocher, MAC...

Notez par ailleurs que des marques certifiées cruelty-free peuvent appartenir à des groupes qui, eux, ne le sont pas. C'est le cas par exemple d'Urban Decay (CF), qui appartient à l'Oréal (non CF), de Too Faced, qui fait partie du groupe Estée Lauder, ou Kat Von D, rachetée par Kendo... À vous de déterminer votre degré de boycott !

Des produits régis par la loi… ou pas

En mars 2013, le Parlement européen a voté une loi interdisant l'expérimentation animale pour tous les produits cosmétiques commercialisés dans l'Union européenne. L'ennui, c'est qu'une autre réglementation, le plan REACH, écrase cette loi. Que dit-elle ? Elle impose les tests sur les animaux lorsque les ingrédients d'un produit ne sont pas connus afin de prouver qu'ils ne sont pas nocifs pour la santé. Méfiez-vous donc, des "nouvelles formules" ou du "nouvel ingrédient miracle"...

Beauté