Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Baromètre du moral des lycéens et des étudiants : pas d'embrouille sur les réseaux !

Publié par
Maëva Tesan
, le
Baromètre du moral des lycéens et des étudiants : pas d'embrouille sur les réseaux !

Matin, midi et soir, vous vous connectez sur les r eseaux sociaux. Tout merite d'etre partage sur Youtube, Facebook ou Snapchat ! Vous etes cependant loin de poster n'importe quoi et vous gardez une distance saines avec vos "amis" virtuels, comme le montre le premier barometre l'Etudiant du moral des lyceens et des etudiants.

Les réseaux sociaux, vous les utilisez sans en abuser ! C’est ce qui ressort du premier Baromètre de l’Etudiant du moral des lycéens et des étudiants. Relations avec vos camarades ou vos professeurs, harcèlement ou bizutage sont quelques-uns des thèmes abordés dans le questionnaire, auquel 4.256 d’entre vous ont répondu entre le 24 juin et le 9 juillet 2015. Zoom sur trois croyances erronées à propos des réseaux sociaux.

#1. Facebook est votre réseau préféré : FAUX

* Eh non ! Le premier réseau social que vous utilisez n’est pas Facebook, mais YouTube. *La vidéo reste l’outil médiatique le plus recherché puisque 90 % d'entre vous se rendent chaque semaine sur YouTube. Comment expliquer cette popularité ? Les multiples possibilités offertes par le réseau : échanger avec ses amis, s’abonner à différentes chaînes, et suivre l’actualité de Norman ou d'EnjoyPhoenix.

Facebook arrive cependant en seconde position avec 80,5% de visites hebdomadaires, juste devant Snapchat qui reçoit 57 % de vos visites. Ces deux plateformes mettent en avant la logique de l’instantané et du partage. Mesdames, vous semblez toutefois plus adeptes du Snap, puisque vous êtes 58 % d’utilisatrices contre 53 % pour les hommes.

_

_

#2. Vous êtes accros à vos relations sur les réseaux : FAUX

Plus de 20 % d'entre vous considèrent leurs relations sur les réseaux sociaux comme "inexistantes". Mais vous êtes tout de même 44 % à les estimer "chaleureuses". À noter que votre rapport aux réseaux sociaux évolue avec le temps : en seconde, 14 % estiment indispensable une présence sur la Toile. Un chiffre qui dépasse les 18 % pour les bac+4.

Bonne nouvelle : seulement 0,5 % des participants jugent les relations sur les réseaux sociaux "angoissantes".

#3. Les réseaux sociaux, lieux de harcèlement : FAUX

Selon notre baromètre, 91 % d'entre vous n'ont jamais été victimes de harcèlement sur les réseaux sociaux. Environ 8 % des jeunes femmes et 5 % des hommes reconnaissent avoir déjà subi des persécutions en ligne. Les cas rapportés se sont le plus souvent produits au sein des établissements.

“Le harcèlement (et autres fausses rumeurs) est possible hors des réseaux sociaux. Il fait d'autant plus de dégâts que tout le monde est au courant, même ceux qui n'utilisent pas les réseaux sociaux.” (Mély, étudiante en école d'ingénieurs, 21 ans)

__ Face au harcèlement, il n’est pas non plus commun d’exposer ses problèmes sur Facebook. Seules 3 % des victimes se confient sur les réseaux sociaux, les autres se tournent majoritairement vers leurs amis (81 %). Le contact physique facilite sans doute le dialogue.

"Pour certains, le lycée est comparable à la jungle. J'ai eu de la chance, car lorsque je me suis fait bizuter, mes amis m'ont défendue. Cela m'a permis de découvrir qui était mes vrais amis.” (Caroline, lycéenne en première L, 17 ans)

Bravo ! Bien loin des idées parfois véhiculées par les médias, vous restez lucides et globalement maîtres de vos relations sur les réseaux sociaux. Et ce qui compte, finalement, ce sont les rapports – au beau fixe, d'après notre baromètre ! – que vous entretenez dans la vraie vie avec vos amis, vos parents et vos profs.

Psycho