Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Permis

Auto-école : que faire si ça se passe mal ?

Publié par
Stéphane Moret
, le

Vous vous êtes accrochés pendant plusieurs semaines, mais rien ne va plus. Mauvaises relations avec votre formateur, tarifs trop élevés, absence prolongée… Quelle que soit la raison, vous ne pouvez plus continuer à préparer votre permis avec votre auto-école actuelle.

Avant de claquer la porte de votre auto-école, interrogez-vous sur les causes de cet échec. Si ce sont des raisons pédagogiques, discutez-en avec votre formateur : "Ce qui fait la réussite d'une auto-école, c'est l'alliance d'une bonne pédagogie et du facteur humain", rappelle Pierre Ginefri, sous-directeur de l'éducation routière et du permis de conduire à la direction de la sécurité routière du ministère de l'Intérieur.

Voyez avec la direction de l'établissement si un autre formateur peut prendre la suite. Vous êtes liés à l'établissement par un contrat : vous devez jouer le jeu d'être assidu et respectueux, et, en échange, le formateur se doit d'être transparent sur ses obligations légales, notamment la convention qui le lie à l'État, ses différents forfaits et ses taux de réussite.

C'est votre dernier mot ?

Si votre décision est prise et qu'elle est irrévocable, vérifiez bien dans le contrat que vous avez signé quelles sont les conditions de rupture. Dans le cas des forfaits, vous pourriez ne pas vous faire rembourser les heures de conduite restantes. À vous de voir si vous y renoncez, ou si vous prenez sur vous pour finir le quota d'heures.

Si ce sont des raisons économiques qui vous empêchent de changer d'auto-école, sachez que "les frais pris en charge par un établissement si vous décidez de le quitter (parfois jusqu'à 200 euros) sont tout simplement interdits", avertit Pierre Ginefri. Vous pouvez récupérer votre dossier d'inscription Cerfa et votre livret d'apprentissage. Votre nouvel établissement en aura besoin pour effectuer le suivi de votre formation.

Si l'auto-école refuse de vous le donner, vous pouvez en demander une copie à la préfecture. En arrivant dans votre nouvel établissement, vous devrez passer un nouveau test d'évaluation avant de signer votre contrat, afin de connaître votre niveau avant de vous engager.

Des problèmes qui peuvent être anticipés

Mais le plus simple est bien évidemment de s'y prendre en amont. Il ne vous viendrait pas à l'idée de prendre le premier forfait téléphonique venu, sans avoir comparé les offres auparavant ? Le même principe s'applique dans le choix de votre auto-école : regardez les formules (nombre d'heures, nombre de passages autorisés pour chaque examen) et choisissez celle qui vous correspond le mieux.

Permis