Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Web & High Tech

Attention à votre image sur les réseaux sociaux !

Publié par
Thomas Loisel
, le
Attention à votre image sur les réseaux sociaux !

Mieux vaut y reflechir a deux fois avant de laisser son mur "ouvert" sur Facebook ou d'accepter d'etre suivi sur Twitter par un prof ou un collegue sympa. Car cela peut tourner au very bad trip plus vite qu'on ne le croit…

Si les réseaux sociaux peuvent constituer de vrais tremplins pour trouver des stages ou son prochain emploi, ils peuvent aussi se révéler nuisibles à votre future carrière professionnelle. Retour sur les mésaventures vécues par trois étudiants pour comprendre dans quels pièges ne pas tomber et les bonnes pratiques à adopter.

Sachez garder vos distances

Depuis qu'elle a eu la mauvaise idée d’ajouter une collègue de travail sur Facebook, Laurie perçoit dorénavant beaucoup plus le danger des réseaux sociaux pour sa carrière. Après une soirée arrosée, dont quelques photographies ont été publiées sur ce site le temps d’un week-end, cette stagiaire d’une agence de publicité marseillaise a eu la mauvaise surprise d'être rappelée à l'ordre dès son retour au bureau le lundi.

Laurie : “J'ai eu le malheur d'ajouter une collègue de stage comme amie sur Facebook” // © DR

“J’ai eu le malheur d’ajouter une collègue de stage sur Facebook, raconte-t-elle. Et cette personne que je pensais être de confiance a vu mes photos et en a parlé à ma tutrice. Ces photos qui mêlaient alcool et fête en boîte de nuit ne me mettaient certes pas en valeur, mais ne justifiaient pas une telle mise à l’écart. Ma tutrice m’a clairement fait comprendre que c’était la première et dernière fois que cela devait se produire, car cela faisait tache pour l’entreprise. J’ai appris par la suite que cette collègue était en balance avec moi pour un CDD dans l’entreprise. Et donc elle en a profité pour me faire mal voir auprès de mes supérieurs : ces derniers ne m’ont plus donné que des missions sans intérêt.”

Réfléchissez avant de twitter…

Publier un commentaire sur Twitter est devenu monnaie courante pour les élèves comme pour les professeurs, au grand dam de Karine. Cette étudiante à l’université de droit de Nanterre n’avait pas mâché ses mots envers un enseignant : “Après un cours de droit constitutionnel qui m’a profondément ennuyé, je n’ai pas hésité à déclarer sur mon compte Twitter que mon professeur était incompétent. Le rappel à l’ordre a été immédiat, puisque j’ai dû faire face à une convocation entre mon tuteur de master et l’enseignant en question, et cela m’a valu un avertissement. ”

Karine : “Déclarer sur Twitter que mon prof était incompétent m'a valu un avertissement” // © DR

Surveillez votre image

Étudiant en graphisme, Nicolas se demandait pourquoi ses nombreuses candidatures pour des stages de fin d’études ne trouvaient pas preneur. Suite à l’appel téléphonique d’une agence de design multimédia, il a tout de suite pris les décisions qui s’imposaient : “ L’agence m’a signifié son intention de m’engager à condition d’effacer toutes les photos de moi qui apparaissaient lorsque l’on tapait mon nom dans Google images. Par le biais de Facebook, on y voyait des photos de soirée où l’alcool coulait à flots. Dans la foulée, j’ai supprimé mon compte pour faire disparaître toutes ces traces.”

Pour éviter ce genre de désagréments, la méfiance est donc de mise : il est nécessaire d' éviter de mettre en ligne adresse, numéro de téléphone et détails de notre vie privée. Il faut également bien réfléchir aux commentaires que l’on peut laisser sur ces sites, tant les répercussions peuvent être professionnellement néfastes. Il faut donc ne rien laisser au hasard concernant les illustrations laissées sur ces réseaux sociaux, et bien remplir les paramètres de confidentialité sur Facebook par exemple. Tous les internautes devraient d’ailleurs savoir que le fait de bloquer une personne ou de bloquer son profil est tout à fait réalisable, et même parfois conseillé.

Nicolas : “J'étais engagé… à condition que j'efface de Google Images toutes les photos de moi” // © DR

Évitez de mêler vie pro et vie privée

Les recruteurs n’hésitent pas non plus à s’aventurer également sur des réseaux à portée professionnelle de type Linkedin ou Viadeo pour avoir un aperçu de leur futur stagiaire ou d'un candidat à un poste. Il est donc nécessaire, pour réduire au minimum les probabilités de fuites, d’ éviter de divulguer des éléments de sa vie privée pour conserver sa crédibilité aux yeux de tous.

Savoir distinguer sa vie personnelle de sa vie au bureau, du moins sur les réseaux sociaux, est une condition sine qua non pour que la relation avec des collègues de travail ne dépasse pas le cadre purement professionnel. Car on a parfois plus à y perdre qu’à y gagner…

Web & High Tech