Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

Allergie au pollen : 6 astuces pour limiter les risques ou s'en débarrasser rapidement

Publié par
Priscilla BM
, le
Allergie au pollen : 6 astuces pour limiter les risques ou s'en débarrasser rapidement

On aime le printemps pour le retour des fleurs, mais on aime moins le pollen qui les accompagne et les allergies qu'il provoque. Éternuements, nez qui coule, gorge qui pique, yeux qui brûlent... Pour éviter ces désagréments ou les enrayer rapidement, voici quelques conseils à suivre.

Tous les ans, c'est la même chose. Dès que les beaux jours reviennent, les yeux et le nez commencent à piquer, la gorge gratte et tu ne cesses d'éternuer. Et tu sais très bien qui est le coupable de ces allergies : le pollen. Primo, sache que tu n'es pas seul(e) à subir cette difficile épreuve. En France, les allergies au pollen toucheraient 34 % des gens selon la dernière expertise de l’Agence National de Sécuritaire Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rendue publique en novembre 2014. Secundo, sache qu'il existe quelques astuces pour éviter au maximum ces allergies. Et si tu en fais déjà les frais ? Il existe aussi des astuces pour limiter les symptômes ! 

Crédit : Pexels

Se rincer les cheveux avant de se coucher

Même si tu ne le ressens pas ou ne le vois pas forcément, des centaines de petites particules de pollen viennent se nicher dans tes cheveux chaque jour. Il est donc conseillé, lorsque tu rentres chez toi le soir, de te les rincer à l'eau pour en éliminer un maximum et éviter ainsi qu'elles se déposent sur ton oreiller pendant que tu dors et que tu les respires ainsi toute la nuit.

Checker les alertes pollen

Il est facile de savoir quand il y a beaucoup de pollen dans l'air et quand il faut donc éviter d'ouvrir ses fenêtres ou de sortir dehors, en particulier dans les endroits qui contiennent beaucoup de fleurs. En effet, il existe des alertes sur le site du réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) ou des applications spéciales. À noter : la quantité de pollen augmente les jours de vent et avant les orages. 

Porter des lunettes de soleil

En cas d'alerte pollen, si tu as vraiment besoin de sortir dehors, on te conseille de porter des lunettes de soleil (ou de vue), car elles offrent un écran de protection pour les yeux contre le pollen. Et pour le nez et la bouche, un foulard peut être une bonne idée pour servir de bouclier.

Faire le plein d'oignons, d'ail et d'agrumes 

L'oignon, l'ail et les agrumes sont des sources naturelles d'antihistaminiques. La quercétine, un anti-oxydant présent dans l'oignon (et surtout dans l'oignon rouge), bloque notamment la production d'histamine qui déclenche la rhinite allergique. Les agrumes sont quant à elles riches en vitamine C, qui possède également une action antihistaminique.

Crédit : Freestocks via Unsplash

Boire de la tisane au romarin et à la sauge

Marre d'éternuer sans cesse ? Fais-toi une petite tisane réputée pour calmer les crises d'éternuement. Il te faut pour cela 50 g de bardane racine, 50 g de bruyère fleur, 50 g de lierre terrestre, 50 de prêle, 50 g de romarin, 50 g de sauge, 50 g de thym et 50 g de basilic. Tu comptes 4 cuillères à soupe de ce mélange pour 1 litre d'eau. Tu fais infuser 10 minutes dans de l'eau bouillante, avant de filtrer et tu bois cette tisane trois fois par jour pendant la période d'allergie.

Ne pas faire l'impasse sur les médicaments

Non soignée, l'allergie au pollen peut évoluer vers des symptômes plus sévères. Il est donc important de se munir de médicaments efficaces, comme les antihistaminiques, qui réduisent les symptômes, ainsi que les décongestionnants nasaux pour lutter contre les écoulements du nez. N'hésite pas à consulter un médecin si cela ne passe toujours pas au bout d'une semaine.

Santé