Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Permis

5 phrases qu'on entend (trop) tant qu'on n'a pas le permis

Publié par
Lauren Mezière
, le
5 phrases qu'on entend (trop) tant qu'on n'a pas le permis

Le petit papier rose est un levier majeur pour être indépendant quand on est étudiant. Ras-le-bol des petites phrases qui agacent ? Quand on a la phobie du moniteur, que l’on a raté quatre fois l’examen ou que l’on ne veut tout simplement pas s’y mettre, les relations avec les autres peuvent devenir un brin problématiques…

Passer le permis, vous y pensez. Vous en faites même parfois des cauchemars. Dans un monde oùvivre sans voiture condamne plus ou moins à l'éternelle dépendance, c'est un choix difficile à assumer , sans parler de ceux qui font tout pour l'obtenir sans y parvenir. Sans compter, évidemment, les bonnes âmes qui ne peuvent pas s'empêcher de vous ramener à votre condition de piéton (plus ou moins) volontaire.

1. "Et ce permis, tu en es où ?"

Bizarrement, ce sont toujours les gens que vous fréquentez le plus (et qui seraient donc les premiers informés de notre succès) qui posent le plus souvent cette question. Vous ramenant immanquablement à ce vague sentiment de culpabilité et d'échec que vous ressentez depuis déjà plusieurs mois (voire plusieurs années). Donc, oui, vous n'en êtes (toujours) nulle part. Et vous n'avez franchement pas besoin de vous le voir rappeler à la moindre occasion.

2. "Finalement, tu dépends vachement des autres"

Là encore, une façon très intelligente d'appuyer là où cela fait mal. Évidemment, on adore être constamment à la recherche d'un pote-chauffeur. Braver les grèves des transports et, plus que tout, dépenser la moitié de votre budget en abonnements SNCF, bus, tram… Et taxi. Mais, au moins, sans le permis, on redécouvre les joies du vélo. Ce ne sont pas les motorisés qui pourront se vanter d'avoir vos mollets en béton.

3. "Tout le monde l'a, y a pas de raison que tu n'y arrives pas"

Cette petite phrase, qui se veut pourtant consolatrice, ne fait que renforcer votre horrible sensation d'incompétence, d'incapacité de se conformer à la norme. Vivre sans permis, c'est se confronter à la masse écrasante des petits malins qui ont su tout passer comme il le fallait : code, conduite accompagnée, leçons, permis. On passera évidemment sur les malchanceux qui ont vidé leur compte en banque pour financer leurs quatre passages devant l'inspecteur. Le permis ? Trop easy, vraiment.

4. "Tu pourrais au moins passer le code, ils le donnent à tout le monde"

Charmante façon de vous traiter d'abruti. Vous pourriez rappeler que si "n'importe qui" peut le décrocher, en revanche, les rois de la route sont très nombreux à oublier les règles les plus élémentaires au bout de quelques semaines de conduite en solo : en tant que piéton, vous le constatez tous les jours. S i vous n'avez pas encore le code, c'est peut-être parce que vous prenez la tâche un peu plus au sérieux que la majorité des candidats...

5. "Le jour où tu voudras vivre à la campagne, tu seras coincé(e)"

Autre variante du fameux "Le jour où tu auras des enfants..." Parce que oui, si en plus il fallait avouer à l'assistance que non seulement vous ne prévoyez pas de vous marier et de procréer avant un bon moment, mais que vivre dans une longère au fin fond de la Charente ne vous fait pas du tout rêver, vos "amis" pourraient appeler un exorciste. Au final, passer le permis, c'est un peu enterrer ce grain de folie propre à la jeunes se auquel vous tenez tellement.

Et vous, il y a des phrases que vous en avez marre d'entendre tant que vous n'avez pas le permis ? Partagez-les dans les commentaires de cet article.

Permis