Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

4L Trophy : à l'assaut des pistes marocaines

Publié par
Florian Dacheux
, le
4L Trophy : à l'assaut des pistes marocaines

Après 6.000 kilomètres en 4L, près de 3.000 étudiants s'apprêtent à rallier Marrakech ce vendredi soir. Trendy a plongé au cœur du plus important événement sportif et solidaire européen. Récit.

Au lever du soleil, tomber nez à nez avec des 4L Renaut stationnées en bas d'une dune semble un rien incongru. C'est pourtant loin d'être un mirage. Partis le 15 février de Biarritz, pas moins de 1.270 véhicules, conduits chacun par des équipages de deux étudiants âgés de 18 à 28 ans, ont traversé l'Espagne avant de rejoindre les pistes du Maroc. À bord de vaillantes 4L, aussi vintages que robustes, ces jeunes aventuriers ont parcouru cette semaine les paysages stupéfiants du grand Sud marocain.

Venus en couple depuis Bordeaux, Marion et Thomas en sont à leur deuxième participation. La 4L appartient à Marion qui s'en sert tous les jours pour aller en cours à la fac. " J'aime le bruit qu'elle fait, ses caprices. Elle sert à tout avec son style à l'ancienne, sans électronique. Quand il fait froid, elle a du mal à démarrer. Mais ça fait aussi partie de son charme", confie Marion.

Vue panoramique d'un bivouac en plein désert. // © Florian Dacheux

Débrouillardise

Munis d'une carte, d'un road book et d'une boussole, les participants ont mis de côté le GPS et font travailler leurs méninges tout au long de cette course d'orientation. Après avoir traversés la région enneigée de Boulajoul dans le Moyen Atlas, ils se sont tous engagés lundi et mardi dans les merveilleuses dunes de Merzouga et le plateau de l'Erg Chebbi. De chemins rocailleux en bacs à sable, ils ont connu les joies des pannes mécaniques et autres pistes sans issue. Le but n'étant pas d'arriver le premier mais bien de relever le défi avec le minimum de kilomètres au compteur.

Départ de la fameuse épreuve des dunes. // © Florian Dacheux

Outre l'assistance technique des mécanos bénévoles engagés par Desertours, la société organisatrice de l'événement, les équipages doivent développer des trésors de débrouillardise, de patience et de ténacité pour boucler le parcours ; ce qui n'est pas pour déplaire aux Bédouins et Berbères qui contemplent le spectacle, avec un sourire en coin, du haut de leur motocyclette ou de leur dromadaire.

Les 4L défilent sous le regard amusé des Marocains. // © Florian Dacheux

Tout a une fin

Depuis ce matin, après une journée marathon aux abords de Meknès et Ouarzazate, les trophystes ont mis le cap vers Marrakech et la place Bab El Jdid. Épilogue d’une aventure dont la remise des prix aura lieu demain soir, avant le grand retour des 4L sur le Vieux Continent. Le temps d'apprécier une dernière fois le splendide coucher de soleil marocain.

Dernier jour sur le sol marocain. Demain, il faudra rentrer en France... // © Florian Dacheux

Le 4L Trophy en bref * Créé en 1997, il a rassemblé cette année *1.270 véhicules soit près de 3.000 étudiants. L'équipe d'organisation de Desertours compte 200 personnes à bord de 80 véhicules tout terrain. Pour participer, lapré-inscription coûte 400 €. Les frais d'engagement sont autour de 3.300 €. Une somme qui comprend l'assistance, l'hébergement et le transport. Si vous ne disposez pas d'une 4L, vous pouvez en acheter une. Les prix vont de 1.000 à 4.000 €, sans compter la préparation, les réparations possibles et l'essence. * Pour se financer, outre la recherche essentielle de sponsors, les étudiants doivent se constituer en association.* Ils peuvent organiser des vide-greniers, des soirées ou encore des opérations de crowdfunding. Enfin, côté environnement, les organisateurs ont mis en place l'opération "Désert propre" pour minimiser l'empreinte que peut laisser une course de 4L dans la nature. Les excès de vitesse ne sont pas acceptés et un camion ramasse en permanence les déchets trouvés sur son passage.

Sport