Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Ciné & Séries TV

3 bonnes raisons d'aller voir Première année, avec Vincent Lacoste et William Lebghil

Publié par
Priscilla Minos
, le

Après Hippocrate et Médecin de campagne, Thomas Lilti revient avec Première année, de sortie au cinéma aujourd'hui. Et parce que vous auriez bien tord de passer à côté, voici 3 bonnes raisons d'aller le voir. 

Ancien médecin, Thomas Lilti sait mieux que personne filmer son métier, en témoigne Hippocrate et Médecin de campagne. Pour son troisième film sur l’univers de la santé, il s'attaque cette fois-ci à la redoutable épreuve de la première année en école de médecine. On y suit l’histoire de deux élèves, Antoine (Vincent Lacoste), qui redouble pour la troisième fois et Benjamin (William Lebghil), qui arrive du lycée. Ensemble, ils vont se serrer les coudes, entre journées de cours intensives, nuits blanches de révisions et environnement compétitif. 

Une plongée réaliste dans les études de médecine

De la tension des concours à la concurrence impitoyable entre les élèves, en passant par les révisions à la BU jusqu’à pas d’heure, la rudesse et l’obsession de l’apprentissage et le soutien des proches comme l’incompréhension, Thomas Lilti parvient à retranscrire avec justesse et réalisme la dureté et la rigueur de la première année de médecine, n’hésitant pas à mêler documentaire et fiction pour donner encore plus d’ampleur à son témoignage.

Vincent Lacoste et William Lebghil, un duo qui marche

Si Thomas Lilti cherche à dénoncer les conditions féroces de la première année de médecine, Première année est aussi une belle histoire d'amitié. Celle d'Antoine (Vincent Lacoste) et Benjamin (William Lebghil), qui vont se lier dès le premier jour et se serrer les coudes pour survivre à cette année impitoyable. Ensemble, ils forment un duo complémentaire, complice et touchant, parvenant à nous véhiculer toute sorte de sentiments et d'émotions, du rire à l'empathie, en passant par la colère et la déception. 

Un film violent et bouleversant

"Je voulais raconter la violence et l'épreuve que sont ces grands concours qui déterminent toute une vie", a commenté le réalisateur Thomas Lilti à propos de son film. Et c'est réussi. Avec Première année, Thomas Lilti dénonce avec violence les conséquences de cette éducation sur les étudiants, réussissant à instaurer un sentiment de pitié dans le cœur des spectateurs. Et en les présentant à travers le regard de deux étudiants attachants, il arrive à rendre cela encore plus humain et de ce fait, plus bouleversant. 

Première année, de Thomas Lilti. Avec Vincent Lacoste et William Lebghil. Sortie le 12 septembre 2018.

Ciné & Séries TV